En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Logo_uni.png


Astrologue humaniste

Formée à l'AstrologiA de Richard Doyle

Pratiquante "Amaruna" de Charles Grüber. (Energétique)

Initiée à la "Naturopathie holistique" (prise en compte de la globalité de l'être humain : physique, émotionnel, mental et spirituel).

Mise en coopération synergique de l’ensemble des techniques thérapeutiques et astrologiques par la mise en place d'un outil « astrothérapeutique »

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Par la philosophie humaniste j’ai compris que le thème astral représente le potentiel énergétique de chaque Être humain, et qu’en ce sens nous sommes seuls responsables de notre vie et non assujettis à un cosmos extérieur à nous.  

Parallèlement à la formation d’astrologue humaniste, reçue par l’intermédiaire du peintre astrologue-astronome  Ivan Othenin Girard, Alexander Ruperti pour quelques stages, et ponctuellement Samuel Djian Gutenberg, j’ai suivi une formation développée par Charles Grüber, nommée Amaruna, transmise par Ivan Othenin Girard, qui traite du domaine d’apprentissage des capacités énergétiques de l’Être humain et forme à différentes techniques telles que la sophrologie.

Ainsi le potentiel évolutif de la conscience de l’Être humain devint pour moi le dénominateur commun de l’astrologie humaniste et d’Amaruna.  

Dans un premier temps, c’est à partir des 4 niveaux de conscience, définis par Dane Rudhyar, soit le biologique, le socioculturel, l’individuel et le transpersonnel qu’il est possible d’identifier dans le thème astral le niveau de conscience du consultant. Dans un second temps, dans le cadre d’Amaruna, le processus d’évolution de conscience se met en place par la pratique d’exercices respiratoires

De plus, en 1994, au sein du cursus de formation à l'astrologie humaniste, je reçus les bases d’interprétation d’un thème astrologique héliocentrique. Ce thème met l’accent sur la part de l’Être humain vivant sur le Soleil, c'est-à-dire sa conscience supérieure, nommée « Soi » par C.G. Jung. Depuis je n’ai cessé d’explorer et d’étudier le sujet. 

Cette recherche fut alimentée par la lecture de l’anthroposophie de Ruldolf Steiner, par la tradition kabbalistique et plus récemment par la lecture d’Annick de Souzenelle des lois ontologiques qui régissent l’Être humain. 

Cette étude déboucha dans les années 2010, sur une nouvelle compréhension de lecture de l'astrologie karmique. Je ne réduis pas non plus l'astrologie héliocentrique à la seule lecture du karma, j'affirme seulement qu'elle en est un élément de lecture et pas des moindres. Je publierai sur le blog, quelques articles sur le sujet, au risque de choquer quelques confrères ou consoeurs car le point de vue héliocentrique est totalement différent du point de vue géocentrique (au 1er comme au 2nd degré...). Le but n'étant pas de convaincre qui que ce soit, mais de livrer ma synthèse de travail sur le sujet, je me rendrai toujours disponible à tous les échanges constructifs. Quant aux propos diffamatoires ils n'ont tout simplement pas leur place.

.

Mon interprétation des thèmes astrologiques qu'ils soient héliocentriques ou géocentriques s’est mise très tôt au service de l’Être humain dans sa totalité, respectant la trinité corps, âme et esprit, qui se manifeste en différents corps subtils.

etre2.jpg

(image : courtoisie Richard Doyle)

Pour parfaire mes connaissances, notamment au niveau du corps, j’ai suivi plusieurs formations, notamment en me tournant vers la naturopathie holistique étudiant :

  • l’iridologie (l’étude du terrain par la lecture de l’iris),
  • l’aromathérapie (les huiles essentielles),
  • la phytothérapie,
  • la symbolique des plantes. C’est un travail de recherche de thèse en archéologique médiéviale sur les plantes au XIIe et au XVIe siècle qui me fit découvrir le livre d’Angelo de Gubernatis : la mythologie des plantes, puis par l’extraction des passages des livres de Robert Graves les mythes grecs sous forme de fiches,
  • La symbolique du corps humain et des maladies (via les écrits de Claudia Rainville – Jacques Martel – Daniel Miron – Michel Odoul – Christiane Beelandt - Annick de Souzenelle),
  • la nutrition (diététique, oligothérapie), 
  • la lithothérapie (les pierres semi-précieuses), appliquée sur les thèmes astrologiques,
  • l’hydrothérapie (l’eau et ses bienfaits),
  • les fleurs de Bach, calmant la polarité émotionnelle en souffrance. 

Autant d’outils qui m’ont permis de mieux appréhender le niveau de conscience où se trouve le consultant, mais également de l’aider à mieux se repérer dans son évolution intérieure. 

Par l’AstrologiA de Richard Doyle, je retrouvais en écho le travail d’Ivan Othenin-Girard, comme en témoigne son livre « la symphonie du ciel » coécrit avec Alexander Ruperti et Marief Cavaignac aux Editions du Rocher en février 1995 et dont je fus un des scribes.

C’est sa vision de la constitution multidimensionnelle du microcosme de l’être humain en relation avec la constitution du macrocosme de l’Être solaire, soit notre système planétaire, qui m’a permis d'établir des liens entre tous mes domaines d’apprentissage et l’astrologie. 

À travers sa connaissance de l’astronomie et des astéroïdes qu’il m’a transmise, un lien évident se fit avec la symbolique des mythologies et des plantes, mais également avec celle du corps humain et des maladies.

Multidimensionnalitee_de_leetre_RDp.jpg

(image : courtoisie Richard Doyle)

Par son approche méthodique de chercheur, Richard Doyle est venu me soutenir dans ma démarche de développement d’un outil qui me permet de mettre en coopération synergique l’ensemble des techniques thérapeutiques que j’ai reçu, mais également qui me sert de support d’interprétation astrologique ; d'où le terme "astrothérapeutique" pour qualifier cet outil.

.

Comme vous pouvez le constater mon parcours est très diversifié mais mû par la seule exigence de meilleure compréhension de l'Être humain que nous sommes - Être humain en devenir de mutations successives comme en témoignent nombre de traditions, qu'elles soient judéo-chrétiennes, orientales voire alchimiques.


Page lue 1050 fois

 14303 visiteurs

 2 visiteurs en ligne