logobleu.png

Blog
Tous les billets
Pleine Lune du Wesak 2017  -  par Isabelle

Thème géocentrique tropical

Pl_Wesak_2017.png

Thème Héliocentrique tropical

PL_Wesak_2017.png

Qu'est-ce que la Pleine Lune du Wesak ?

Dans la tradition orientale, il s’agit de la descente des énergies Bouddhique et Christique. De l'autre côté du voile d'incarnation, le Bouddha et le Christ viennent ensemble bénir la Terre et toute l’Humanité. Cette tradition est renouvelée tous les ans quand le Soleil est dans le signe du Taureau et la lune dans celui scorpion.

.

Cette année 

.

A vos montres : 23 H 42 pour la France.

.

En regardant les cartes du ciel pour Greenwich (méridien 0), on s'aperçoit que 3 des 4 étoiles sacrées des "anciens" s'invitent sur la carte du ciel.

.

Deux sont présentes sur la carte géocentrique : Régulus et Antarès et une sur la carte héliocentrique : Aldébaran :

.

Rappel des 4 étoiles ainsi que leur correspondance avec un Saint - l'animal sacré - un archange - le point cardinal.

.

Régulus : St marc / Le lion / archange Raphael – Gardien du Nord

.

Fomalhaut : St matthieu / L'ange / archange Gabriel – Gardien du Sud

.

Aldébaran : St luc / Taureau /archange Michael – Gardien de l’Est

.

Antarès : St Jean / l'aigle / archange Uriel – Gardien de l’Ouest

.

Différence entre un thème géocentrique et un thème héliocentrique 

Sur un plan astronomique, les données héliocentriques sont relevées au niveau du Soleil, alors qu'en géocentrique les données sur prises de la Terre. Ce qui suggère qu'une partie de l'Individu vit à la fois sur Terre mais également sur le Soleil.

.

L'astrologie héliocentrique, selon l'astrologie humaniste, est avant tout un voyage intérieur, contrairement à l’astrologie géocentrique qui s’occupe plus particulièrement de notre décor terrestre, (famille, travail, relations, vocations…), tout en insistant sur les différents niveaux de conscience de l'individu, l'invitant au processus d'individuation Jungien afin d'être au service de son Moi spirituel ou Soi.

.

Ainsi, l'astrologie héliocentrique va particulièrement mettre l'accent sur "l'envers de notre décor", ce qui est de l'autre côté du voile d'incarnation, précisément : la volonté de notre Moi supérieur, notre Soi, symbolisé par le Soleil central du thème.

.

A mes yeux la Pleine Lune du Wesak est le moment idéal pour soulever le voile de l'incarnation, nous séparant de l'envers, grâce à l'aide près-cieuse apportée à l'humanité par ces deux Grands Êtres qui ont transmuté et montré le chemin à l'humanité entière. C'est une véritable main tendue vers la transmutation de notre état d'Homme conditionné, pataugeant dans le marasme de ses souff-errances terrestres.

.

.

les 3 étoiles sacrées des deux Thèmes

.

Commençons par l'héliocentrique.

PL_Wesak_2017_Aldeebaran.png

C'est l'astéroïde Cérès qui met en évidence l'étoile Aldébaran.

.

Céres, en tant que 1er astéroïde et le plus gros en taille de la Ceinture Principale des astéroïdes, représente, sur le plan corporel, la polarité émotionnel de tout individu, selon Richard Doyle.

.

L'archange Michaël, par l'intermédiaire de l'étoile Antarès, est l'archange Solaire ou christique venant terrasser le dragon des émotions intérieurs - Terrasser, dans le sens mettre en Terre - C'est la maitrise des émotions dont il est question et non leur retenue, vieille pratique judéo-chrétienne moralisatrice.

Maitriser ses émotions c'est les COMPRENDRE ; en en tirant la substantifique moelle, permettant la mutation vers un autre niveau de réalité de l'Homme.

.

Les alchimistes parlent de passage de l'oeuvre au noir à l'oeuvre au blanc, alors que la tradition chrétienne parle de passage de la matrice d'eau à la matrice de feu .

.

En géocentrique :

PL_Wesak_Regulus_et_antares.png

Antarès est mis en évidence par la Lune Noire.

.

Personnellement je n'attribue pas à la lune noire la notion de Lilith, qui est un astéroïde portant le n° 1181.

C'est un point immatériel calculé dans l'espace : il s'agit du second foyer de l'écliptique de l'orbite lunaire autour de la Terre. L'alchimiste Jean Dubuis le nommait Terre invisible.

En sa qualité de point non visible, La Lune Noire représente à mes yeux le point focal de l'envers du décor, véritable point de contact avec le monde des archétypes.

.

Dans la tradition l'archange Uriel (ici dans le thème par l'intermédiaire de l'étoile Antarès) apporte aux Êtres Humains les lumières de la connaissance de Dieu.

Il s'agit encore une fois d'un contact avec l'envers du décor terrestre qui se fait au 10è et 11è degré du sagittaire, face à la constellation Ophiuchus, la 13ème.

.

Mais de quelle connaissance est-t-il question ?

L'étoile Zeta Ophiuchus s'invite, par projection sur l'écliptique, à la conjonction Lune Noire - Antares.

.

Zeta c'est la lettre hébraïque Zaïn 7 qui nous renvoie au défi de mutation, de transformation radicale par l'épreuve.

En effet, accéder à la dimension d'Homme, symbolisé par Asclépios, le médecin guérisseur, figure de la constellation d'Ophiuchus (ou serpentaire) ne se fera pas sans épreuve.

.

Il s'agit ici de toute la connaissance de notre part que l'on nomme "médecin intérieur" qui est nous est livré. Ce médecin officie au niveau de tous nos corps subtils - émotionnel - mental - spirituel. Quand on est à son écoute, on sait véritablement ce qui est bon pour nous.

.

.

La 3ème étoile qui apparait sur le thème du Wesak est Régulus. C'est le Noeud Nord qui la met en évidence. Il officie comme une boussole nous montrant le chemin à suivre pour se libérer de l'ancien (NS). 

.

Régulus "Le coeur du Lion" représente également l'archange Raphaël. Raphaël : de l'hébreu refa : guérir et El : Dieu : Dieu Guérit.

.

Le chemin à suivre est celui du "coeur du Lion" guérisseur. Mais s'invite à cette conjonction l'étoile Algieba (Gamma Léonis) de la constellation du Lion.

Gamma correspond à la lettre hébraïque Gimel, qui pour les alchimistes correspond au point de Soufre, c'est à dire à l'oeuvre au noir, au processus de décomposition. 

Il est donc demander de passer par une épuration psycho-émotionnelle en faisant appel à son médecin intérieur. 

.

Le message de cette PL du Wesak est véritablement un message provenant de notre conscience supérieure. Cette année c'est un message de guérison par transmutation des épreuves, en se prenant main, se responsabilisant sans attendre de l'extérieur une main salvatrice, car cette main est tendue mais EN CHACUN DE NOUS.

.

Le sauveur (Christ) est bien présent en chacun. Il est ce "Je", cette conscience qui ne demande qu'à s'allumer, afin de revenir sur Terre en tant qu'expression divine.

.

Essayons dans cet état d'Esprit de lire la grande invocation du jour du Wesak

.

.

LA GRANDE INVOCATION DU JOUR DU WESAK

Du point de Lumière dans la pensée de Dieu
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes
Que la Lumière descende sur la Terre
Du point d’Amour dans le cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes
Puisse le Christ revenir sur Terre
Du centre où la volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent
Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal
Que Lumière, Amour et Puissance
restaurent le plan sur la Terre

.

.

Il y aurait encore tant à dire sur cette PL - Je me suis concentrée ici sur le message des 3 étoiles sacrées.

Lire la suite Lire la suite

Thème géocentrique tropical

Pl_Wesak_2017.png

Thème Héliocentrique tropical

PL_Wesak_2017.png

Qu'est-ce que la Pleine Lune du Wesak ?

Dans la tradition orientale, il s’agit de la descente des énergies Bouddhique et Christique. De l'autre côté du voile d'incarnation, le Bouddha et le Christ viennent ensemble bénir la Terre et toute l’Humanité. Cette tradition est renouvelée tous les ans quand le Soleil est dans le signe du Taureau et la lune dans celui scorpion.

.

Cette année 

.

A vos montres : 23 H 42 pour la France.

.

En regardant les cartes du ciel pour Greenwich (méridien 0), on s'aperçoit que 3 des 4 étoiles sacrées des "anciens" s'invitent sur la carte du ciel.

.

Deux sont présentes sur la carte géocentrique : Régulus et Antarès et une sur la carte héliocentrique : Aldébaran :

.

Rappel des 4 étoiles ainsi que leur correspondance avec un Saint - l'animal sacré - un archange - le point cardinal.

.

Régulus : St marc / Le lion / archange Raphael – Gardien du Nord

.

Fomalhaut : St matthieu / L'ange / archange Gabriel – Gardien du Sud

.

Aldébaran : St luc / Taureau /archange Michael – Gardien de l’Est

.

Antarès : St Jean / l'aigle / archange Uriel – Gardien de l’Ouest

.

Différence entre un thème géocentrique et un thème héliocentrique 

Sur un plan astronomique, les données héliocentriques sont relevées au niveau du Soleil, alors qu'en géocentrique les données sur prises de la Terre. Ce qui suggère qu'une partie de l'Individu vit à la fois sur Terre mais également sur le Soleil.

.

L'astrologie héliocentrique, selon l'astrologie humaniste, est avant tout un voyage intérieur, contrairement à l’astrologie géocentrique qui s’occupe plus particulièrement de notre décor terrestre, (famille, travail, relations, vocations…), tout en insistant sur les différents niveaux de conscience de l'individu, l'invitant au processus d'individuation Jungien afin d'être au service de son Moi spirituel ou Soi.

.

Ainsi, l'astrologie héliocentrique va particulièrement mettre l'accent sur "l'envers de notre décor", ce qui est de l'autre côté du voile d'incarnation, précisément : la volonté de notre Moi supérieur, notre Soi, symbolisé par le Soleil central du thème.

.

A mes yeux la Pleine Lune du Wesak est le moment idéal pour soulever le voile de l'incarnation, nous séparant de l'envers, grâce à l'aide près-cieuse apportée à l'humanité par ces deux Grands Êtres qui ont transmuté et montré le chemin à l'humanité entière. C'est une véritable main tendue vers la transmutation de notre état d'Homme conditionné, pataugeant dans le marasme de ses souff-errances terrestres.

.

.

les 3 étoiles sacrées des deux Thèmes

.

Commençons par l'héliocentrique.

PL_Wesak_2017_Aldeebaran.png

C'est l'astéroïde Cérès qui met en évidence l'étoile Aldébaran.

.

Céres, en tant que 1er astéroïde et le plus gros en taille de la Ceinture Principale des astéroïdes, représente, sur le plan corporel, la polarité émotionnel de tout individu, selon Richard Doyle.

.

L'archange Michaël, par l'intermédiaire de l'étoile Antarès, est l'archange Solaire ou christique venant terrasser le dragon des émotions intérieurs - Terrasser, dans le sens mettre en Terre - C'est la maitrise des émotions dont il est question et non leur retenue, vieille pratique judéo-chrétienne moralisatrice.

Maitriser ses émotions c'est les COMPRENDRE ; en en tirant la substantifique moelle, permettant la mutation vers un autre niveau de réalité de l'Homme.

.

Les alchimistes parlent de passage de l'oeuvre au noir à l'oeuvre au blanc, alors que la tradition chrétienne parle de passage de la matrice d'eau à la matrice de feu .

.

En géocentrique :

PL_Wesak_Regulus_et_antares.png

Antarès est mis en évidence par la Lune Noire.

.

Personnellement je n'attribue pas à la lune noire la notion de Lilith, qui est un astéroïde portant le n° 1181.

C'est un point immatériel calculé dans l'espace : il s'agit du second foyer de l'écliptique de l'orbite lunaire autour de la Terre. L'alchimiste Jean Dubuis le nommait Terre invisible.

En sa qualité de point non visible, La Lune Noire représente à mes yeux le point focal de l'envers du décor, véritable point de contact avec le monde des archétypes.

.

Dans la tradition l'archange Uriel (ici dans le thème par l'intermédiaire de l'étoile Antarès) apporte aux Êtres Humains les lumières de la connaissance de Dieu.

Il s'agit encore une fois d'un contact avec l'envers du décor terrestre qui se fait au 10è et 11è degré du sagittaire, face à la constellation Ophiuchus, la 13ème.

.

Mais de quelle connaissance est-t-il question ?

L'étoile Zeta Ophiuchus s'invite, par projection sur l'écliptique, à la conjonction Lune Noire - Antares.

.

Zeta c'est la lettre hébraïque Zaïn 7 qui nous renvoie au défi de mutation, de transformation radicale par l'épreuve.

En effet, accéder à la dimension d'Homme, symbolisé par Asclépios, le médecin guérisseur, figure de la constellation d'Ophiuchus (ou serpentaire) ne se fera pas sans épreuve.

.

Il s'agit ici de toute la connaissance de notre part que l'on nomme "médecin intérieur" qui est nous est livré. Ce médecin officie au niveau de tous nos corps subtils - émotionnel - mental - spirituel. Quand on est à son écoute, on sait véritablement ce qui est bon pour nous.

.

.

La 3ème étoile qui apparait sur le thème du Wesak est Régulus. C'est le Noeud Nord qui la met en évidence. Il officie comme une boussole nous montrant le chemin à suivre pour se libérer de l'ancien (NS). 

.

Régulus "Le coeur du Lion" représente également l'archange Raphaël. Raphaël : de l'hébreu refa : guérir et El : Dieu : Dieu Guérit.

.

Le chemin à suivre est celui du "coeur du Lion" guérisseur. Mais s'invite à cette conjonction l'étoile Algieba (Gamma Léonis) de la constellation du Lion.

Gamma correspond à la lettre hébraïque Gimel, qui pour les alchimistes correspond au point de Soufre, c'est à dire à l'oeuvre au noir, au processus de décomposition. 

Il est donc demander de passer par une épuration psycho-émotionnelle en faisant appel à son médecin intérieur. 

.

Le message de cette PL du Wesak est véritablement un message provenant de notre conscience supérieure. Cette année c'est un message de guérison par transmutation des épreuves, en se prenant main, se responsabilisant sans attendre de l'extérieur une main salvatrice, car cette main est tendue mais EN CHACUN DE NOUS.

.

Le sauveur (Christ) est bien présent en chacun. Il est ce "Je", cette conscience qui ne demande qu'à s'allumer, afin de revenir sur Terre en tant qu'expression divine.

.

Essayons dans cet état d'Esprit de lire la grande invocation du jour du Wesak

.

.

LA GRANDE INVOCATION DU JOUR DU WESAK

Du point de Lumière dans la pensée de Dieu
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes
Que la Lumière descende sur la Terre
Du point d’Amour dans le cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes
Puisse le Christ revenir sur Terre
Du centre où la volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent
Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal
Que Lumière, Amour et Puissance
restaurent le plan sur la Terre

.

.

Il y aurait encore tant à dire sur cette PL - Je me suis concentrée ici sur le message des 3 étoiles sacrées.

Fermer Fermer

Publié le 06/05/2017 10:43  - 1 commentaire - 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Conjonction Soleil-Uranus-Eris en bélier en géocentrique Tropical.

conjonction_Uranus_soleil_Eris.png

Après cette Pleine Lune électrique d'avant hier, voici cette triple conjonction.

Selon les points touchés dans votre thème (maisons - planètes - astéroïdes - aspects) cet aspect peut vite se révéler de la dynamite en Bélier et ainsi faire ressortir toutes les discordes (Eris) non réglées, même celles que vous pensiez achevées - mais ce qui l'est pour vous ne l'est pas forcément pour autrui.

Elle fait apparaitre en projection sur l'écliptique l'étoile Alkurhah - Ksi de la constellation de Céphée. Céphée est le père d'Andromède dont la mère Cassiopée a défié les dieux en affirmant qu'elle surpassait en beauté les Néréides, nymphes de la mer et divinité des vagues.

Ce mythe est donc en relation avec celui de "Eris" et de sa pomme d'or offerte à la plus belle des déesses. S'en suivi une discorde.

Alkurhah (une flamme face à un cheval) vient ranimer ces querelles, afin de nous tester toujours plus sur l'implacabilité de notre chemin intérieur, de lumière, nous rappelant que ce chemin d'Amour n'est pas un chemin mou, idyllique, mais que l'Amour est une force à chevaucher comme on chevaucherait un cheval fougueux.

Le signe du bélier est également lié au travail d'Hercure " la maitrise des juments de Diodène" dont le défi est  "devenir inoffensif en apprenant à ne pas faire de mal"

Soyons à la hauteur de ce défi - sinon surfons de notre mieux sur les eaux enflammées des passions !

Lire la suite Lire la suite

Conjonction Soleil-Uranus-Eris en bélier en géocentrique Tropical.

conjonction_Uranus_soleil_Eris.png

Après cette Pleine Lune électrique d'avant hier, voici cette triple conjonction.

Selon les points touchés dans votre thème (maisons - planètes - astéroïdes - aspects) cet aspect peut vite se révéler de la dynamite en Bélier et ainsi faire ressortir toutes les discordes (Eris) non réglées, même celles que vous pensiez achevées - mais ce qui l'est pour vous ne l'est pas forcément pour autrui.

Elle fait apparaitre en projection sur l'écliptique l'étoile Alkurhah - Ksi de la constellation de Céphée. Céphée est le père d'Andromède dont la mère Cassiopée a défié les dieux en affirmant qu'elle surpassait en beauté les Néréides, nymphes de la mer et divinité des vagues.

Ce mythe est donc en relation avec celui de "Eris" et de sa pomme d'or offerte à la plus belle des déesses. S'en suivi une discorde.

Alkurhah (une flamme face à un cheval) vient ranimer ces querelles, afin de nous tester toujours plus sur l'implacabilité de notre chemin intérieur, de lumière, nous rappelant que ce chemin d'Amour n'est pas un chemin mou, idyllique, mais que l'Amour est une force à chevaucher comme on chevaucherait un cheval fougueux.

Le signe du bélier est également lié au travail d'Hercure " la maitrise des juments de Diodène" dont le défi est  "devenir inoffensif en apprenant à ne pas faire de mal"

Soyons à la hauteur de ce défi - sinon surfons de notre mieux sur les eaux enflammées des passions !

Fermer Fermer

Publié le 13/04/2017 18:35  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Toujours en héliocentrique, nous avions laissé Vénus le 30 mars en conjonction avec l’étoile Alchiba, l'étoile Alpha de la constellation du corbeau et l’astéroïde Vucano confirmant que l’Humanité est encore dans la forge de Vulcain au niveau de son 1er œuvre, la décomposition de son corps de souffrance.

Le 6 avril 2017, Vénus  toujours en hélio a progressé jusqu’à l’étoile Arcturus, Alpha du Bouvier au 25ème° de la balance dont le symbole Sabian est " l'aptitude à découvrir en chaque expérience un sens transcendant et cosmique". Transcendant ainsi l'expérience du carré Jupiter-Saturne.

06_avril_2017.png

Arcturus signifie "gardienne de l’ourse", elle est donc en relation avec la constellation de l’Ourse Majeure, représentée dans ce thème par l’étoile Alioth (Epsilon, 3ème étoile de la queue de l’Ourse, et étoile plus brillante de la constellation) au 10ème degré de la vierge, qui justement pointe la conjonction Mercure avec l’étoile Thuban, signifiant « Dragon en arabe », étoile Alpha de la constellation du Dragon, et étoile polaire de l’époque de la construction des pyramides sur Terre.

Le décor est planté.

Venus vient connecter Arcturus pour sa qualité de gardienne mais également de guide de l’Humanité (la légende d’Arcturus, le roi Arthur à la recherche du Graal). Rappelons que Vénus, selon Richard Doyle, représente la polarité Yin (réceptrice) du corps éthérique - ce corps vient donc s'imprégner de la puissante de cette étoile.

Constellation_bouvier.png

Après avoir été épurés et avoir terrassé (mis à terre) notre dragon intérieur, c'est-à-dire mis au grand jour notre polarité en souffrance, le mois dernier, nous avons la possibilité de connecter (Mercure) l’essence du dragon, maintenant canalisé, maitrisé.

Il devient ici, ce serpent s’enroulant autour d’une baguette ailée, formant le caducée, attribut du Dieu Hermès (avec la conjonction à Mercure), et symbole de l'actuelle médecine.

Caduceee.png

Ou bien le Bâton d’Asclépios (Constellation du Serpentaire), attribut du dieu Asclépios, autre symbole médical. Ce qui nous ramène à la conjonction Saturne Rasalhague (Alpha serpentaire).

Beton_dascleepios.png

C’est une période propice à la guérison des blessures, mais à la seule condition d’accepter une nouvelle orientation de sa vie – Accepter que notre connu est limité et peut s’ouvrir à l’inconnu, quel qu’il soit – Sortir des préjugés, des opinions, des ornières mentales, véritables canyons où l’humanité s’englue.

Réveillons le médecin qui est en chacun de nous. Notre corps Sait ce qui est bon pour lui. Soyons à son écoute. Nourrissons-le selon ses besoins que ce soit au niveau physique, émotionnel, mental que spirituel, ce dernier plan étant largement oublié dans notre monde moderne.

Retrouvons ce qui fait sens pour chacun d'entre nous et alimentons-le, pour Soi, dans la bienveillance et l'acceptation de l'autre.

Voici à mon sens le message de l'autre côté du voile, puisqu'il s'agit ici du thème héliocentrique.

Lire la suite Lire la suite

Toujours en héliocentrique, nous avions laissé Vénus le 30 mars en conjonction avec l’étoile Alchiba, l'étoile Alpha de la constellation du corbeau et l’astéroïde Vucano confirmant que l’Humanité est encore dans la forge de Vulcain au niveau de son 1er œuvre, la décomposition de son corps de souffrance.

Le 6 avril 2017, Vénus  toujours en hélio a progressé jusqu’à l’étoile Arcturus, Alpha du Bouvier au 25ème° de la balance dont le symbole Sabian est " l'aptitude à découvrir en chaque expérience un sens transcendant et cosmique". Transcendant ainsi l'expérience du carré Jupiter-Saturne.

06_avril_2017.png

Arcturus signifie "gardienne de l’ourse", elle est donc en relation avec la constellation de l’Ourse Majeure, représentée dans ce thème par l’étoile Alioth (Epsilon, 3ème étoile de la queue de l’Ourse, et étoile plus brillante de la constellation) au 10ème degré de la vierge, qui justement pointe la conjonction Mercure avec l’étoile Thuban, signifiant « Dragon en arabe », étoile Alpha de la constellation du Dragon, et étoile polaire de l’époque de la construction des pyramides sur Terre.

Le décor est planté.

Venus vient connecter Arcturus pour sa qualité de gardienne mais également de guide de l’Humanité (la légende d’Arcturus, le roi Arthur à la recherche du Graal). Rappelons que Vénus, selon Richard Doyle, représente la polarité Yin (réceptrice) du corps éthérique - ce corps vient donc s'imprégner de la puissante de cette étoile.

Constellation_bouvier.png

Après avoir été épurés et avoir terrassé (mis à terre) notre dragon intérieur, c'est-à-dire mis au grand jour notre polarité en souffrance, le mois dernier, nous avons la possibilité de connecter (Mercure) l’essence du dragon, maintenant canalisé, maitrisé.

Il devient ici, ce serpent s’enroulant autour d’une baguette ailée, formant le caducée, attribut du Dieu Hermès (avec la conjonction à Mercure), et symbole de l'actuelle médecine.

Caduceee.png

Ou bien le Bâton d’Asclépios (Constellation du Serpentaire), attribut du dieu Asclépios, autre symbole médical. Ce qui nous ramène à la conjonction Saturne Rasalhague (Alpha serpentaire).

Beton_dascleepios.png

C’est une période propice à la guérison des blessures, mais à la seule condition d’accepter une nouvelle orientation de sa vie – Accepter que notre connu est limité et peut s’ouvrir à l’inconnu, quel qu’il soit – Sortir des préjugés, des opinions, des ornières mentales, véritables canyons où l’humanité s’englue.

Réveillons le médecin qui est en chacun de nous. Notre corps Sait ce qui est bon pour lui. Soyons à son écoute. Nourrissons-le selon ses besoins que ce soit au niveau physique, émotionnel, mental que spirituel, ce dernier plan étant largement oublié dans notre monde moderne.

Retrouvons ce qui fait sens pour chacun d'entre nous et alimentons-le, pour Soi, dans la bienveillance et l'acceptation de l'autre.

Voici à mon sens le message de l'autre côté du voile, puisqu'il s'agit ici du thème héliocentrique.

Fermer Fermer

Publié le 08/04/2017 15:48  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

J’ai terminé le précédent article avec la conjonction Saturne-Rasalhague en Sagittaire.

Sachant que Mars est le régent hiérarchique de ce signe (maitrisant à mon sens, la polarité spirituelle de ce signe) voyons maintenant sa conjonction à l’étoile Aldébaran : Alpha Taureau  au 11ème degré des gémeaux.

06_avril_2017.png

Quel acte posé face au défi que lance la conjonction Saturne- Rasalhague ?

Aldébaran symbolise un des yeux du Taureau. R. Gouiran dans son livre « Des étoiles et des hommes » affirme :

L’autre œil du Taureau étant aldébaran, toujours grand ouvert car c’est l’œil qui voit et son nom signifie la route ou celui qui chemine, allusion supplémentaire aux chemins du ciel, ce nom peut aussi être vu comme « celui qui suit » (sous-entendu les Pleiades)

Constellation_Taureau.png

Image Stellarium.

Aldébaran est également une des 4 étoiles sacrées des anciens avec Fomalhaut, Régulus et Antarès.

Chacune de ces étoiles est rattachée à un animal sacré, à un Saint et à un archange.

Pour Antarès il s’agit du Taureau – St Luc – l’Archange Michaël (archange Solaire qui terrasse le dragon)

Dans mon précédent article : Carré héliocentrique Jupiter Pluton suite, on a vu St Michel être descendu au point culminant des profondeurs de l'Être éparpillé, morcelé, par plusieurs vies afin de rechercher les multiples facettes oubliées, cachées ,pour qu'elles soient reconnues et aimées sur Terre, même si ce défi est particulièrement difficile.

L’étoile Aldébaran symbolisant  l’aspect stellaire de cet archange, sa conjonction avec Mars, nous pose la question des actes que nous allons poser.

Voyons le symbole Sabian du 71ème degré :

« Des territoires récemment défrichés offrent aux pionniers de nouveaux horizons. 

   Dominante: Le dynamisme et la joie que suscite un nouveau  début.

  Etre à la hauteur de la situation. »

En effet, suite à l’introspection opérée depuis le carré Jupiter-Pluton – nous avons vu que le besoin de nous purifier de tout mensonge est grand, afin de repartir sur des bases saines.

Si nous avons fait ce travail alors nous avons en effet défriché notre territoire intérieur, afin de semer de nouvelles graines et nous sommes à la hauteur du défi que lance la conjonction Saturne-Rasalhague qui est rappelons-le : Être prêts à nous ouvrir en conscience à d'autres paradigmes, même si toute période de transition ébranle nos convictions, nous sommes confiants dans le processus et en ressentons beaucoup de joie.

A suivre...

Lire la suite Lire la suite

J’ai terminé le précédent article avec la conjonction Saturne-Rasalhague en Sagittaire.

Sachant que Mars est le régent hiérarchique de ce signe (maitrisant à mon sens, la polarité spirituelle de ce signe) voyons maintenant sa conjonction à l’étoile Aldébaran : Alpha Taureau  au 11ème degré des gémeaux.

06_avril_2017.png

Quel acte posé face au défi que lance la conjonction Saturne- Rasalhague ?

Aldébaran symbolise un des yeux du Taureau. R. Gouiran dans son livre « Des étoiles et des hommes » affirme :

L’autre œil du Taureau étant aldébaran, toujours grand ouvert car c’est l’œil qui voit et son nom signifie la route ou celui qui chemine, allusion supplémentaire aux chemins du ciel, ce nom peut aussi être vu comme « celui qui suit » (sous-entendu les Pleiades)

Constellation_Taureau.png

Image Stellarium.

Aldébaran est également une des 4 étoiles sacrées des anciens avec Fomalhaut, Régulus et Antarès.

Chacune de ces étoiles est rattachée à un animal sacré, à un Saint et à un archange.

Pour Antarès il s’agit du Taureau – St Luc – l’Archange Michaël (archange Solaire qui terrasse le dragon)

Dans mon précédent article : Carré héliocentrique Jupiter Pluton suite, on a vu St Michel être descendu au point culminant des profondeurs de l'Être éparpillé, morcelé, par plusieurs vies afin de rechercher les multiples facettes oubliées, cachées ,pour qu'elles soient reconnues et aimées sur Terre, même si ce défi est particulièrement difficile.

L’étoile Aldébaran symbolisant  l’aspect stellaire de cet archange, sa conjonction avec Mars, nous pose la question des actes que nous allons poser.

Voyons le symbole Sabian du 71ème degré :

« Des territoires récemment défrichés offrent aux pionniers de nouveaux horizons. 

   Dominante: Le dynamisme et la joie que suscite un nouveau  début.

  Etre à la hauteur de la situation. »

En effet, suite à l’introspection opérée depuis le carré Jupiter-Pluton – nous avons vu que le besoin de nous purifier de tout mensonge est grand, afin de repartir sur des bases saines.

Si nous avons fait ce travail alors nous avons en effet défriché notre territoire intérieur, afin de semer de nouvelles graines et nous sommes à la hauteur du défi que lance la conjonction Saturne-Rasalhague qui est rappelons-le : Être prêts à nous ouvrir en conscience à d'autres paradigmes, même si toute période de transition ébranle nos convictions, nous sommes confiants dans le processus et en ressentons beaucoup de joie.

A suivre...

Fermer Fermer

Publié le 07/04/2017 11:21  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Je ne résiste pas à l'envie de partager le thème héliocentrique du 6 avril 2017.

06_avril_2017.png

Dans un premier temps voyons la conjonction Saturne avec l'étoile Rasalhague : alpha du Serpentaire.

Le Serpentaire, cette 13ème constellation, qui est venue s'insérer entre les constellations du scorpion et du sagittaire, faisant de la constellation du scorpion la plus petite (en nombre de degrés de longitude) présente sur l'écliptique. 

Contellation_serpentaire.png

Ainsi 13 constellations et non plus 12 sont présentent sur l'écliptique. Je ne parle pas du zodiaque sidéral (des constellations) qui est un zodiaque moyen (chaque constellation = 30°), mais des données réelles :

Constellation_serpentaire_eecliptique.png

Image du logiciel gratuit Stellarium

Cette constellation vient empiéter sur l'emplacement de la constellation du scorpion, la réduisant de nouveau, comme il y 2000 ans par la nomination de la Balance, en lieu et place des pinces du scorpion.

La figure représente le médecin Asclepios tenant un serpent dans ses mains.

Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός/Asklêpiós, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu de la médecine - Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Ce qui n'est pas sans rappeler les actes de Jésus.

Les 12 constellations peuvent renvoyer aux 12 apôtres + 1 le christ, qui de nos jours devient le symbole des Êtres Humains à venir de l’ère du verseau : 

C'est l'aboutissement du parcours initiatique symboliser par les 12 travaux d'Hercule en relation avec les 12 signes du zodiaque pour accéder au + 1, l'avènement de l'Homme nouveau - Ce faisant par une mutation intérieure, une mort intérieure (13 est en relation avec l’arcane XIII – la mort – du Tarot de Marseille.)

Cette 13ème constellation devient donc l'aboutissement de toute l'ère de 2000 ans du christianisme : l'aboutissement, dans le sens où la conscience de l'Homme a la possibilité d'accéder au niveau Christique, qui est à mes yeux le symbole de notre conscience la plus élevée, (symbolisée par le soleil central du thème hélio).

Au niveau astrologique la notion de mort ramène au signe du scorpion. Si Asclepios ressuscite les morts, la place du scorpion devient naturellement secondaire.

zodiac_astronomique.jpg

Dessin Richard Doyle - données année 2013.

Saturne dans le ciel hélio est au même degré que Rasalhague au 263ème. Cette conjonction ne se fait qu'une seule fois en Héliocentrique et tous les 29,5 ans.

Voici le symbole Sabian du degré actuel :

  • " Un groupe d'immigrants se plie aux formalités d'entrée dans un nouveau pays. 
  • Dominante: Accepter en conscience une orientation nouvelle en étant prêt à saisir les ouvertures qu'elle offre - Période de transition."

Saturne représente nos limites. Cette conjonction nous met donc face à nos limites - l'actualité mondiale parle d'elle-même.

Le défi que lance ce degré est l'acceptation EN CONSCIENCE, d'une nouvelle orientation. C'est une étape de transition, à l'image de cette 13ème constellation. Il s'agit donc d'une prise de conscience collective, mais sur les bases d'une acceptation individuelle - Le collectif étant la somme d'individu - 

Allons-nous nous resserrer nos frontières, par un besoin sécuritaire, par peur de l'étranger ou bien les ouvrir par conscience que le monde change et saisir les opportunités offertes ?

Allons-nous nous replier intérieurement dans notre connu passablement sécurisant, nos convictions nous rassurant passagèrement ? Ignorant que nous-mêmes sommes des étrangers pour le reste de la planète ? Ignorant qu'un monde nouveau ne demande qu'à naitre ? Ou bien sommes-nous prêts à nous ouvrir en conscience à d'autres paradigmes, avec toute l'insécurité que cela génère ?

Tel est à mon sens le défi que lance à l'Humanité entière cette conjonction Saturne Rasalhague, Alpha Serpentaire.

A suivre....


 

Lire la suite Lire la suite

Je ne résiste pas à l'envie de partager le thème héliocentrique du 6 avril 2017.

06_avril_2017.png

Dans un premier temps voyons la conjonction Saturne avec l'étoile Rasalhague : alpha du Serpentaire.

Le Serpentaire, cette 13ème constellation, qui est venue s'insérer entre les constellations du scorpion et du sagittaire, faisant de la constellation du scorpion la plus petite (en nombre de degrés de longitude) présente sur l'écliptique. 

Contellation_serpentaire.png

Ainsi 13 constellations et non plus 12 sont présentent sur l'écliptique. Je ne parle pas du zodiaque sidéral (des constellations) qui est un zodiaque moyen (chaque constellation = 30°), mais des données réelles :

Constellation_serpentaire_eecliptique.png

Image du logiciel gratuit Stellarium

Cette constellation vient empiéter sur l'emplacement de la constellation du scorpion, la réduisant de nouveau, comme il y 2000 ans par la nomination de la Balance, en lieu et place des pinces du scorpion.

La figure représente le médecin Asclepios tenant un serpent dans ses mains.

Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός/Asklêpiós, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu de la médecine - Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Ce qui n'est pas sans rappeler les actes de Jésus.

Les 12 constellations peuvent renvoyer aux 12 apôtres + 1 le christ, qui de nos jours devient le symbole des Êtres Humains à venir de l’ère du verseau : 

C'est l'aboutissement du parcours initiatique symboliser par les 12 travaux d'Hercule en relation avec les 12 signes du zodiaque pour accéder au + 1, l'avènement de l'Homme nouveau - Ce faisant par une mutation intérieure, une mort intérieure (13 est en relation avec l’arcane XIII – la mort – du Tarot de Marseille.)

Cette 13ème constellation devient donc l'aboutissement de toute l'ère de 2000 ans du christianisme : l'aboutissement, dans le sens où la conscience de l'Homme a la possibilité d'accéder au niveau Christique, qui est à mes yeux le symbole de notre conscience la plus élevée, (symbolisée par le soleil central du thème hélio).

Au niveau astrologique la notion de mort ramène au signe du scorpion. Si Asclepios ressuscite les morts, la place du scorpion devient naturellement secondaire.

zodiac_astronomique.jpg

Dessin Richard Doyle - données année 2013.

Saturne dans le ciel hélio est au même degré que Rasalhague au 263ème. Cette conjonction ne se fait qu'une seule fois en Héliocentrique et tous les 29,5 ans.

Voici le symbole Sabian du degré actuel :

  • " Un groupe d'immigrants se plie aux formalités d'entrée dans un nouveau pays. 
  • Dominante: Accepter en conscience une orientation nouvelle en étant prêt à saisir les ouvertures qu'elle offre - Période de transition."

Saturne représente nos limites. Cette conjonction nous met donc face à nos limites - l'actualité mondiale parle d'elle-même.

Le défi que lance ce degré est l'acceptation EN CONSCIENCE, d'une nouvelle orientation. C'est une étape de transition, à l'image de cette 13ème constellation. Il s'agit donc d'une prise de conscience collective, mais sur les bases d'une acceptation individuelle - Le collectif étant la somme d'individu - 

Allons-nous nous resserrer nos frontières, par un besoin sécuritaire, par peur de l'étranger ou bien les ouvrir par conscience que le monde change et saisir les opportunités offertes ?

Allons-nous nous replier intérieurement dans notre connu passablement sécurisant, nos convictions nous rassurant passagèrement ? Ignorant que nous-mêmes sommes des étrangers pour le reste de la planète ? Ignorant qu'un monde nouveau ne demande qu'à naitre ? Ou bien sommes-nous prêts à nous ouvrir en conscience à d'autres paradigmes, avec toute l'insécurité que cela génère ?

Tel est à mon sens le défi que lance à l'Humanité entière cette conjonction Saturne Rasalhague, Alpha Serpentaire.

A suivre....


 

Fermer Fermer

Publié le 06/04/2017 17:08  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Après avoir conclu dans mon précédent article sur :

" Le défi actuel que nous lance l'envers du décor (puisque ce carré est héliocentrique), selon la résonance dans nos thèmes particuliers, est la possibilité de culminer au sommet de notre intériorité, à condition d'avoir "terrassé" le dragon intérieur - Terrasser = mis en Terre, tel l'archange Michael)... Sinon gare au réveil du volcan intérieur : émotions et pensées tourbillonnant du corps de souffrance. "

Je regarde l'astéroïde St Michel n° 9395 : Il est en conjonction avec l'étoile Bételgeuse, Alpha Orion et Polaris, l'étoile polaire actuelle, Alpha de la petite ourse au 30ème degré des gémeaux. l'Archange St Michel culmine bien dans les hauteurs, mais quelles hauteurs ?

Carree_Jupiter_Pluton_-_St_Michel.png

Bételgeuse en tant qu'étoile Alpha représente l'actuelle constellation d'Orion, le chasseur, anciennement la constellation d'Osiris, symbolisant l'être morcelé, éparpillé, en attente de sa partie féminine Isis, cette force d'Amour unificatrice.

Constellation_dorion.png

Comme toute étoile, Bételgeuse se rapporte au niveau spirituel de l'Être, à sa part immortelle. L'éparpillement dont il est question provient de celui issu de ses nombreuses incarnations, surgissant sous forme de karma terrestre, c'est à dire le surgissement de la nécessité de mettre en lumière toute la souffrance, la noirceur, coincée dans les "interstices" de l'âme, formant autant de plis, de voiles, nous séparant de l'Être entier, le morcelant en-tiers...

Ainsi l'Homme terrestre est voilé c'est à dire sourd et aveugle à sa dimension spirituelle, et aux prises avec ses mélodrames psycho-émotionnels.

Alors qu'il n'a de cesse de trouver l'Amour unificateur, il cherche désespérement à l'extérieur à combler ce manque, alors qu'il est en lui, attendant patiemment d'être dévoilé : les mélodrames psycho-émotionels dépassés.

C'est à mon sens ce que St Michel symbolise dans ce thème. Il est descendu au point culminant des profondeurs de l'être éparpillé, morcelé, par plusieurs vies. Ce point peut être symbolisé par l'étoile Polaire qui d'après Alice Bailey signifie : la recherche de ce que l'on a perdu.

St Michel recherche les multiples facettes de l'Être, oubliées, cachées,afin qu'elles soient reconnues et aimées sur Terre.

Il vient sonder les derniers replis, recoins de l'âme afin de les révéler au grand jour. Ce qui n'est pas forcément agréable à vivre. Personne n'aime être face à la noirceur qui l'habite.

Constellation_dragron_et_ourse_mineure.png

Et pourtant... La lumière de la spiritualité met toujours en exergue la noirceur. Plus on touche des sommets purificateurs, plus les profondeurs de l'Être se dévoilent.

la re-con-naissance de ce processus est l'acte premier permettant l'acceptation de ce qui se vit en ce moment (ainsi on comprend mieux ce qui se passe dans le monde actuellement) puis dans un second temps permet le pardon. Mais le pardon avant tout à soi-même pour cet oubli, afin de mieux comprendre l'en-je(u) d'Amour unificateur (Isis) et re-naitre à soi-même.

Carree_Jupiter_Pluton_-_Isis.png

Isis au 4ème degré des poissons est conjoint à l'étoile Fomalhaut, qui est l'une des 4 étoiles sacrées des anciens, représentant l'archange Gabriel. Cet archange (pouvant être lu également : arc-en-je) annonce à Marie dans la bible la naissance de Jésus. Dans le mythe d'Osiris, Jésus est Horus - Horus fils d'Isis et d'Osiris, souvent représenté par l'étoile Sirius, en gestation dans la constellation d'Isis, c'est à dire du grand chien actuel.

Magnifique message d'espoir. Soyons patient... l'enfant intérieur va bientôt naitre...

Mais pas tant que : le mensonge obscurcit l'Homme, tant que ses corps subtils en sont empreints. Une mutation est encore attendue :

Bételgeuse au 30ème degré des gémeaux est en aspect avec l'étoile Bungula, Alpha du Centaure, au 30ème degré du scorpion.

Bungula, selon Richard Doyle est lié à la 4ème dimension de conscience, en rapport avec le corps éthérique de l'Être humain, représenté dans le système solaire par le couple Vénus-Mars, selon Richard.

On a vu dans le précédent article que Vénus est dans la forge vulcanienne au stade de sa décomposition (oeuvre au noir), puisque conjoint à l'étoile Alpha du corbeau Alchiba.

Carree_Jupiter_Pluton_-_Veenus_Vulcano.png

Ainsi c'est, à mes yeux, la décomposition de tous les mensonges entretenus même inconsciemment... C'est une purification de tout mensonge dont il question, comme si l'Homme avait à se laver intérieurement, afin qu'il puisse agir (Mars) dans sa vérité intérieure (celle de sa conscience supérieure "Soi" à naitre sur Terre), en résonance avec La vérité du plus grand tout.

Défi d'humilité individuelle pour l'Ego de l'Homme actuel : Faire de la place intérieure afin que naisse en lui ce que les traditions nomment l'enfant divin ou le moi supérieur ou encore le Soi selon CG Jung. 

Les transits astrologiques héliocentriques sont porteurs d'espoir pour l'Homme en quête d'intériorité :)

Lire la suite Lire la suite

Après avoir conclu dans mon précédent article sur :

" Le défi actuel que nous lance l'envers du décor (puisque ce carré est héliocentrique), selon la résonance dans nos thèmes particuliers, est la possibilité de culminer au sommet de notre intériorité, à condition d'avoir "terrassé" le dragon intérieur - Terrasser = mis en Terre, tel l'archange Michael)... Sinon gare au réveil du volcan intérieur : émotions et pensées tourbillonnant du corps de souffrance. "

Je regarde l'astéroïde St Michel n° 9395 : Il est en conjonction avec l'étoile Bételgeuse, Alpha Orion et Polaris, l'étoile polaire actuelle, Alpha de la petite ourse au 30ème degré des gémeaux. l'Archange St Michel culmine bien dans les hauteurs, mais quelles hauteurs ?

Carree_Jupiter_Pluton_-_St_Michel.png

Bételgeuse en tant qu'étoile Alpha représente l'actuelle constellation d'Orion, le chasseur, anciennement la constellation d'Osiris, symbolisant l'être morcelé, éparpillé, en attente de sa partie féminine Isis, cette force d'Amour unificatrice.

Constellation_dorion.png

Comme toute étoile, Bételgeuse se rapporte au niveau spirituel de l'Être, à sa part immortelle. L'éparpillement dont il est question provient de celui issu de ses nombreuses incarnations, surgissant sous forme de karma terrestre, c'est à dire le surgissement de la nécessité de mettre en lumière toute la souffrance, la noirceur, coincée dans les "interstices" de l'âme, formant autant de plis, de voiles, nous séparant de l'Être entier, le morcelant en-tiers...

Ainsi l'Homme terrestre est voilé c'est à dire sourd et aveugle à sa dimension spirituelle, et aux prises avec ses mélodrames psycho-émotionnels.

Alors qu'il n'a de cesse de trouver l'Amour unificateur, il cherche désespérement à l'extérieur à combler ce manque, alors qu'il est en lui, attendant patiemment d'être dévoilé : les mélodrames psycho-émotionels dépassés.

C'est à mon sens ce que St Michel symbolise dans ce thème. Il est descendu au point culminant des profondeurs de l'être éparpillé, morcelé, par plusieurs vies. Ce point peut être symbolisé par l'étoile Polaire qui d'après Alice Bailey signifie : la recherche de ce que l'on a perdu.

St Michel recherche les multiples facettes de l'Être, oubliées, cachées,afin qu'elles soient reconnues et aimées sur Terre.

Il vient sonder les derniers replis, recoins de l'âme afin de les révéler au grand jour. Ce qui n'est pas forcément agréable à vivre. Personne n'aime être face à la noirceur qui l'habite.

Constellation_dragron_et_ourse_mineure.png

Et pourtant... La lumière de la spiritualité met toujours en exergue la noirceur. Plus on touche des sommets purificateurs, plus les profondeurs de l'Être se dévoilent.

la re-con-naissance de ce processus est l'acte premier permettant l'acceptation de ce qui se vit en ce moment (ainsi on comprend mieux ce qui se passe dans le monde actuellement) puis dans un second temps permet le pardon. Mais le pardon avant tout à soi-même pour cet oubli, afin de mieux comprendre l'en-je(u) d'Amour unificateur (Isis) et re-naitre à soi-même.

Carree_Jupiter_Pluton_-_Isis.png

Isis au 4ème degré des poissons est conjoint à l'étoile Fomalhaut, qui est l'une des 4 étoiles sacrées des anciens, représentant l'archange Gabriel. Cet archange (pouvant être lu également : arc-en-je) annonce à Marie dans la bible la naissance de Jésus. Dans le mythe d'Osiris, Jésus est Horus - Horus fils d'Isis et d'Osiris, souvent représenté par l'étoile Sirius, en gestation dans la constellation d'Isis, c'est à dire du grand chien actuel.

Magnifique message d'espoir. Soyons patient... l'enfant intérieur va bientôt naitre...

Mais pas tant que : le mensonge obscurcit l'Homme, tant que ses corps subtils en sont empreints. Une mutation est encore attendue :

Bételgeuse au 30ème degré des gémeaux est en aspect avec l'étoile Bungula, Alpha du Centaure, au 30ème degré du scorpion.

Bungula, selon Richard Doyle est lié à la 4ème dimension de conscience, en rapport avec le corps éthérique de l'Être humain, représenté dans le système solaire par le couple Vénus-Mars, selon Richard.

On a vu dans le précédent article que Vénus est dans la forge vulcanienne au stade de sa décomposition (oeuvre au noir), puisque conjoint à l'étoile Alpha du corbeau Alchiba.

Carree_Jupiter_Pluton_-_Veenus_Vulcano.png

Ainsi c'est, à mes yeux, la décomposition de tous les mensonges entretenus même inconsciemment... C'est une purification de tout mensonge dont il question, comme si l'Homme avait à se laver intérieurement, afin qu'il puisse agir (Mars) dans sa vérité intérieure (celle de sa conscience supérieure "Soi" à naitre sur Terre), en résonance avec La vérité du plus grand tout.

Défi d'humilité individuelle pour l'Ego de l'Homme actuel : Faire de la place intérieure afin que naisse en lui ce que les traditions nomment l'enfant divin ou le moi supérieur ou encore le Soi selon CG Jung. 

Les transits astrologiques héliocentriques sont porteurs d'espoir pour l'Homme en quête d'intériorité :)

Fermer Fermer

Publié le 31/03/2017 09:02  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Cette nuit se faisait l’unique carré héliocentrique Jupiter Pluton à 17°35 de la balance et du capricorne.

Carree_Jupiter_Pluton.png

L’étoile Beta de la constellation du corbeau, est en conjonction à Jupiter, par projection sur l'écliptique.

On remarque également que l’étoile Alpha du corbeau (Alchiba), l'étoile représentant la constellation, est conjointe à vénus à 12°33 de la balance.

Constellation_du_corbeau.png

La constellation du corbeau symbolise, selon ma perception, l’œuvre au noir des alchimistes, puisque celle-ci est symbolisée par un corbeau.

Ce premier œuvre met l’accent sur la souffrance psycho-émotionnelle de l’individu. L’Homme est vécu par ses émotions et ses pensées, c'est à dire son corps de souffrance. C'est un décollement de tout ce corps de souffrance qui se joue ici.

Sur Wikipédia on peut lire à propos de la constellation du corbeau :

" il s'agirait, dans la mythologie grecque, du corbeau qui aurait porté de l'eau à Apollon dans la Coupe s'il n'avait été retenu par un serpent, l'hydre". (l'eau symbolisant la polarité émotionnelle)

Apollon a pour attribut une lyre :

Selon la mythologie grecque, Hermès, le messager des Dieux créa une lyre avec une carapace de tortue qu'il perça pour y fixer les 7 cordes. Hermès donna sa lyre à Apollon. Le son de la lyre possédait de nombreuses vertus. 

On retrouve la constellation de la lyre avec l'étoile Sulafat en conjonction à Pluton en capricorne - Sulafat provenant de l'arabe "Tortue".

constellation_de_la_lyre.png

D'après Richard Doyle, la dimension du son est la 7ème au niveau de la conscience humaine actuelle et est symbolisée par Pluton,

Ainsi, l'oeuvre au noir est de nouveau en "Je" avec ce carré : les pensées, les opinions générales (énergie de la balance) et exagérées en ce moment par Jupiter sont de sorties et ce pour être purifiées (Pluton) par le son de la lyre.

Très alchimiste comme processus.

Je regarde où se trouve le maitre des forges, Vulcain, soit l'astéroïde 4460 Vulcano et : oh surprise :

Carree_Jupiter_Pluton_-_Veenus_Vulcano.png

Et bien : conjoint Vénus (polarité réceptrice du corps éthérique) et Alchiba, l'étoile Alpha de la constellation du corbeau.

Voilà donc la confirmation que nous sommes encore dans la forge de Vulcain au niveau de son 1er oeuvre.

Sachant qu'Apollon symbolise le Soleil philosophique, selon Pernety et que Vulcain est le feu philosophique.

Le défi actuel que nous lance l'envers du décor (puisque ce carré est héliocentrique), selon la résonance dans nos thèmes particuliers, est la possibilité de culminer au sommet de notre intériorité, à condition d'avoir "terrassé" le dragon intérieur - Terrasser = mis en Terre, tel l'archange Michael)... Sinon gare au réveil du volcan intérieur : émotions et pensées tourbillonnant du corps de souffrance.

Accompagnons ce carré le plus harmonieusement possible afin que toutes nos scories se décollent.

Le Son peut accompagner le processus : alors Chut, faisons taire le brouhaha intérieur par des sons justes et alignés.

Ancient Greek Music - The Lyre of Classical Antiquity...

Lire la suite Lire la suite

Cette nuit se faisait l’unique carré héliocentrique Jupiter Pluton à 17°35 de la balance et du capricorne.

Carree_Jupiter_Pluton.png

L’étoile Beta de la constellation du corbeau, est en conjonction à Jupiter, par projection sur l'écliptique.

On remarque également que l’étoile Alpha du corbeau (Alchiba), l'étoile représentant la constellation, est conjointe à vénus à 12°33 de la balance.

Constellation_du_corbeau.png

La constellation du corbeau symbolise, selon ma perception, l’œuvre au noir des alchimistes, puisque celle-ci est symbolisée par un corbeau.

Ce premier œuvre met l’accent sur la souffrance psycho-émotionnelle de l’individu. L’Homme est vécu par ses émotions et ses pensées, c'est à dire son corps de souffrance. C'est un décollement de tout ce corps de souffrance qui se joue ici.

Sur Wikipédia on peut lire à propos de la constellation du corbeau :

" il s'agirait, dans la mythologie grecque, du corbeau qui aurait porté de l'eau à Apollon dans la Coupe s'il n'avait été retenu par un serpent, l'hydre". (l'eau symbolisant la polarité émotionnelle)

Apollon a pour attribut une lyre :

Selon la mythologie grecque, Hermès, le messager des Dieux créa une lyre avec une carapace de tortue qu'il perça pour y fixer les 7 cordes. Hermès donna sa lyre à Apollon. Le son de la lyre possédait de nombreuses vertus. 

On retrouve la constellation de la lyre avec l'étoile Sulafat en conjonction à Pluton en capricorne - Sulafat provenant de l'arabe "Tortue".

constellation_de_la_lyre.png

D'après Richard Doyle, la dimension du son est la 7ème au niveau de la conscience humaine actuelle et est symbolisée par Pluton,

Ainsi, l'oeuvre au noir est de nouveau en "Je" avec ce carré : les pensées, les opinions générales (énergie de la balance) et exagérées en ce moment par Jupiter sont de sorties et ce pour être purifiées (Pluton) par le son de la lyre.

Très alchimiste comme processus.

Je regarde où se trouve le maitre des forges, Vulcain, soit l'astéroïde 4460 Vulcano et : oh surprise :

Carree_Jupiter_Pluton_-_Veenus_Vulcano.png

Et bien : conjoint Vénus (polarité réceptrice du corps éthérique) et Alchiba, l'étoile Alpha de la constellation du corbeau.

Voilà donc la confirmation que nous sommes encore dans la forge de Vulcain au niveau de son 1er oeuvre.

Sachant qu'Apollon symbolise le Soleil philosophique, selon Pernety et que Vulcain est le feu philosophique.

Le défi actuel que nous lance l'envers du décor (puisque ce carré est héliocentrique), selon la résonance dans nos thèmes particuliers, est la possibilité de culminer au sommet de notre intériorité, à condition d'avoir "terrassé" le dragon intérieur - Terrasser = mis en Terre, tel l'archange Michael)... Sinon gare au réveil du volcan intérieur : émotions et pensées tourbillonnant du corps de souffrance.

Accompagnons ce carré le plus harmonieusement possible afin que toutes nos scories se décollent.

Le Son peut accompagner le processus : alors Chut, faisons taire le brouhaha intérieur par des sons justes et alignés.

Ancient Greek Music - The Lyre of Classical Antiquity...

Fermer Fermer

Publié le 30/03/2017 18:13  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

LA VIOLETTE DE MARS

FICHE D'IDENTITE

Du latin : Viola odorata

Du grec : Iona

famille des violacées ( Violaceae )

Noms vernaculaires : violette de mars, violette de carême, violette des haies, jacées de printemps

violette_mars_2017_2_333.jpg

Noms anciens : « viola » de Hildegarde de Bingen (XIIe siècle),  et « violette de Mars » dans les Grandes Heures d’Anne de Bretagne (XVIe siècle).

Enluminure_violette_de_mars_Grandes_Heures.png

"Enluminure des Grandes Heures d'Anne de Bretagne"

Origine : Méditerranéo-atlantique.

Floraison : Mars (d'où son nom).

Habitacle : Considérée comme une simple, soit une plante médicinale pendant de nombreux siècles, elle fait figure de nos jours de "mauvaises herbes". A ce titre elle pousse où bon lui semble ! Cultiver une mauvaise herbe c'est la domestiquer, donc il faut beaucoup de patience. Par contre elle pousse toujours là où on ne l'attend pas, voire où l'on ne la veut pas... Dans nos gazons par exemple.

Violette4.JPG

Vue de haut

Violette_mars_gazon.jpg

Histoire et mythologie :

La violette de mars inspire le poète grec Pindare « Venez, ô dieux de l’Olympe, venez recevoir l’hommage printanier de ces violettes tressées en couronnes(…), car, toute brillante, la fête appelle le poète lorsque les saisons aux voiles de pourpre rouvrent leur demeure fermée, lorsque le printemps embaumé ranime la fraîcheur divine des plantes. »

Violette_tresseee.png

Mais d'après Angelo de Gubernatis, la mythologie des plantes, : "la violette est une fleur funéraire. Dans un conte populaire de Darmstadt, trois anges qui emportent au ciel une jeune fille pieuse la couronnent de violettes.

En grec, la violette se nomme Ion, et on racontait que ce nom avait été donné à la violette, depuis que les nymphes ioniennes, qui demeuraient sur les bords du fleuve Cythérus, avaient offert des violettes à Ion, qui avait guidé une colonie ionienne dans l’Attique.

On dit que Proserpine cueillait des narcisses et des violettes, lorsqu’elle fut emportée aux régions infernales. Dans la province de Navare, on prétend que si l’on offre à quelqu’un des violettes dans un jour de fête, il versera beaucoup de larmes."

Proserpine est la Persephone romaine. L'astéroide Persephone n°399 en héliocentrique est à 20°21 du cancer tropical, à l'heure où ce texte est écrit, soit en conjonction aux Noeuds Nord de Pluton. C'est à dire qu'elle est bien repartie pour les régions infernales, selon la volonté d'Hadès ou Pluton.

NN_PLUTON_Cjt_Persephone.png

Remarquez au passage que les NN héliocentriques de Pluton sont conjoints l'étoile Castor (Alpha Gémini), qui en projection sur l'écliptique est bien au 111° du zodiaque tropical. Robert Gouiran disait à propos de cette étoile, jumelée à son immortel frère Pollux qu'ils étaient :

"Les gardiens de la dualité, comme les deux côtés d’une porte. Les jumeaux rivaux représentent l’alternance du jour et de la nuit, de l’été et de l’hiver, de l’humain et du divin, de la naissance et de la mort et mêle des 2 nœuds de l’orbite lunaires."

.

Revenons à la mythologie puis à l'histoire médiévale de la violette de Mars

"Les romains la considéraient également comme une fleur de deuil, de souvenir et d’attachement aux défunts. Aussi ornaient-ils les tombes de couronnes de violettes le jour des morts, baptisé pour cette raison « jour des violettes » (Violaris dies). Sans doute trouve-t-on une résonance de ce lointain usage dans l’assimilation de la couleur violette au deuil, à la pénitence et au recueillement.

L’occident médiéval fit de la violette le symbole de la constance dans l’amour. La fleur composa les couronnes destinées aux vainqueurs des concours poétiques qui se déroulaient au sein des cours d’amour. Ainsi l’Académie toulousaine, appelée à devenir l’Académie des jeux floraux, choisit-elle comme suprême récompense la violette de Toulouse.

Puis, la fleur gagna les jardins… Au XVIIe siècle, on vendait dans les rues de Paris des bouquets de violettes cueillies dans les bois proches de la capitale. Il fallut attendre les années 1750 pour que des horticulteurs eussent l’idée de cultiver la fleur dans les environs de Paris. Marie-Antoinette devait en lancer la mode. Très populaire dans les jardins du XIXe siècle, la violette allait, sous Napoléon III, devenir le symbole du régime, en souvenir de l’empereur Napoléon Ier revenu de l’île d’Elbe un 1er mars, mois de cette fleur. Son commerce et sa culture se répandirent alors et les variétés se multiplièrent."

(source : Les plantes et leurs symboles de Anne Dumas aux éditions du Chêne).

.

Sur le plan ésotérique, la couleur violette est associée au monde lunaire, soit au plan astral du rêve. Au niveau énergétique, elle est associée au chakra coronal.

.

La géométrie de la fleur : Sur la base de l'étoile à 5 branches.

Violette__gros_plan.png

Les vertus médicinales de la violette pêle-mêle depuis l'antiquité :

  • C’est l’une des plus anciennes plantes médicinales : elle servait à soigner inflammations, épilepsie et céphalées.
  • On l’emploie lors des quintes violentes de la coqueluche, des toux de la rougeole, dans le cas de toutes les toux quinteuses avec dyspnée et palpitations, ainsi que lors des irritations oculaires.
  • On prépare une macération à froid ou un sirop de fleurs expectorant, souvent donné aux enfants. La violette entre également dans la composition de tisanes diurétiques et antirhumatismales.
  • En usage externe, elle sert à préparer des compresses antiphlogistiques et à nettoyer les plaies suppurantes, les ulcères, les éruptions dermiques.
  • Dans Les plantes et leurs symboles de Anne Dumas aux éditions du Chêne, on peut lire que les Athéniens vénéraient la violette ; "ils en paraient leurs maisons et les berceaux des nouveau-nés. Ils en faisaient également des couronnes pour les festins, notamment lors des fêtes en l’honneur de Dionysos, car ils lui prêtaient des vertus rafraîchissantes, propres à guérir les céphalées provoquées par l’ivresse."
  • Hildegarde de Bingen (XIIe siècle) la préconise en élixir contre la dépression, mêlée à l’huile d’olive, contre les irritations des yeux, et en pommade contre le cancer ! » Elles avaient « vertu d’humidifier, adoucir et lâcher », mais dès le XVIe siècle et jusqu’à nos jours ce sont ses vertus pectorales qui dominent.

.

Son usage cosmétique :

  • De nos jour, l'absolue de violette qui est un actif cosmétique apaisant, purifiant, décongestionnant et tonifiant cutané, entre dans la composition de parfum, de crème, de produit lavant. Elle convient aux peaux à problèmes, abîmées, irritées, dévitalisées et ternes.

.

Son usage culinaire :

  • Les violettes pouvaient garnir les salades, colorer et parfumer les desserts et les boissons. Cette coutume a survécu notamment dans les violettes confites qui ornent nos gâteaux.
  • On peut également récolter les sommités fleuries pour confectionner un sirop de violette.

.

Astéroïdes :

J'ai répertorié 3 astéroïdes faisant référence à la violette :

557 Violetta

1076 Viola

509 Iolanda, dont l'étymologie provient du latin viola, violette.

calculez vos astéroïdes en fonction de votre date de naissance ici.

Lire la suite Lire la suite

LA VIOLETTE DE MARS

FICHE D'IDENTITE

Du latin : Viola odorata

Du grec : Iona

famille des violacées ( Violaceae )

Noms vernaculaires : violette de mars, violette de carême, violette des haies, jacées de printemps

violette_mars_2017_2_333.jpg

Noms anciens : « viola » de Hildegarde de Bingen (XIIe siècle),  et « violette de Mars » dans les Grandes Heures d’Anne de Bretagne (XVIe siècle).

Enluminure_violette_de_mars_Grandes_Heures.png

"Enluminure des Grandes Heures d'Anne de Bretagne"

Origine : Méditerranéo-atlantique.

Floraison : Mars (d'où son nom).

Habitacle : Considérée comme une simple, soit une plante médicinale pendant de nombreux siècles, elle fait figure de nos jours de "mauvaises herbes". A ce titre elle pousse où bon lui semble ! Cultiver une mauvaise herbe c'est la domestiquer, donc il faut beaucoup de patience. Par contre elle pousse toujours là où on ne l'attend pas, voire où l'on ne la veut pas... Dans nos gazons par exemple.

Violette4.JPG

Vue de haut

Violette_mars_gazon.jpg

Histoire et mythologie :

La violette de mars inspire le poète grec Pindare « Venez, ô dieux de l’Olympe, venez recevoir l’hommage printanier de ces violettes tressées en couronnes(…), car, toute brillante, la fête appelle le poète lorsque les saisons aux voiles de pourpre rouvrent leur demeure fermée, lorsque le printemps embaumé ranime la fraîcheur divine des plantes. »

Violette_tresseee.png

Mais d'après Angelo de Gubernatis, la mythologie des plantes, : "la violette est une fleur funéraire. Dans un conte populaire de Darmstadt, trois anges qui emportent au ciel une jeune fille pieuse la couronnent de violettes.

En grec, la violette se nomme Ion, et on racontait que ce nom avait été donné à la violette, depuis que les nymphes ioniennes, qui demeuraient sur les bords du fleuve Cythérus, avaient offert des violettes à Ion, qui avait guidé une colonie ionienne dans l’Attique.

On dit que Proserpine cueillait des narcisses et des violettes, lorsqu’elle fut emportée aux régions infernales. Dans la province de Navare, on prétend que si l’on offre à quelqu’un des violettes dans un jour de fête, il versera beaucoup de larmes."

Proserpine est la Persephone romaine. L'astéroide Persephone n°399 en héliocentrique est à 20°21 du cancer tropical, à l'heure où ce texte est écrit, soit en conjonction aux Noeuds Nord de Pluton. C'est à dire qu'elle est bien repartie pour les régions infernales, selon la volonté d'Hadès ou Pluton.

NN_PLUTON_Cjt_Persephone.png

Remarquez au passage que les NN héliocentriques de Pluton sont conjoints l'étoile Castor (Alpha Gémini), qui en projection sur l'écliptique est bien au 111° du zodiaque tropical. Robert Gouiran disait à propos de cette étoile, jumelée à son immortel frère Pollux qu'ils étaient :

"Les gardiens de la dualité, comme les deux côtés d’une porte. Les jumeaux rivaux représentent l’alternance du jour et de la nuit, de l’été et de l’hiver, de l’humain et du divin, de la naissance et de la mort et mêle des 2 nœuds de l’orbite lunaires."

.

Revenons à la mythologie puis à l'histoire médiévale de la violette de Mars

"Les romains la considéraient également comme une fleur de deuil, de souvenir et d’attachement aux défunts. Aussi ornaient-ils les tombes de couronnes de violettes le jour des morts, baptisé pour cette raison « jour des violettes » (Violaris dies). Sans doute trouve-t-on une résonance de ce lointain usage dans l’assimilation de la couleur violette au deuil, à la pénitence et au recueillement.

L’occident médiéval fit de la violette le symbole de la constance dans l’amour. La fleur composa les couronnes destinées aux vainqueurs des concours poétiques qui se déroulaient au sein des cours d’amour. Ainsi l’Académie toulousaine, appelée à devenir l’Académie des jeux floraux, choisit-elle comme suprême récompense la violette de Toulouse.

Puis, la fleur gagna les jardins… Au XVIIe siècle, on vendait dans les rues de Paris des bouquets de violettes cueillies dans les bois proches de la capitale. Il fallut attendre les années 1750 pour que des horticulteurs eussent l’idée de cultiver la fleur dans les environs de Paris. Marie-Antoinette devait en lancer la mode. Très populaire dans les jardins du XIXe siècle, la violette allait, sous Napoléon III, devenir le symbole du régime, en souvenir de l’empereur Napoléon Ier revenu de l’île d’Elbe un 1er mars, mois de cette fleur. Son commerce et sa culture se répandirent alors et les variétés se multiplièrent."

(source : Les plantes et leurs symboles de Anne Dumas aux éditions du Chêne).

.

Sur le plan ésotérique, la couleur violette est associée au monde lunaire, soit au plan astral du rêve. Au niveau énergétique, elle est associée au chakra coronal.

.

La géométrie de la fleur : Sur la base de l'étoile à 5 branches.

Violette__gros_plan.png

Les vertus médicinales de la violette pêle-mêle depuis l'antiquité :

  • C’est l’une des plus anciennes plantes médicinales : elle servait à soigner inflammations, épilepsie et céphalées.
  • On l’emploie lors des quintes violentes de la coqueluche, des toux de la rougeole, dans le cas de toutes les toux quinteuses avec dyspnée et palpitations, ainsi que lors des irritations oculaires.
  • On prépare une macération à froid ou un sirop de fleurs expectorant, souvent donné aux enfants. La violette entre également dans la composition de tisanes diurétiques et antirhumatismales.
  • En usage externe, elle sert à préparer des compresses antiphlogistiques et à nettoyer les plaies suppurantes, les ulcères, les éruptions dermiques.
  • Dans Les plantes et leurs symboles de Anne Dumas aux éditions du Chêne, on peut lire que les Athéniens vénéraient la violette ; "ils en paraient leurs maisons et les berceaux des nouveau-nés. Ils en faisaient également des couronnes pour les festins, notamment lors des fêtes en l’honneur de Dionysos, car ils lui prêtaient des vertus rafraîchissantes, propres à guérir les céphalées provoquées par l’ivresse."
  • Hildegarde de Bingen (XIIe siècle) la préconise en élixir contre la dépression, mêlée à l’huile d’olive, contre les irritations des yeux, et en pommade contre le cancer ! » Elles avaient « vertu d’humidifier, adoucir et lâcher », mais dès le XVIe siècle et jusqu’à nos jours ce sont ses vertus pectorales qui dominent.

.

Son usage cosmétique :

  • De nos jour, l'absolue de violette qui est un actif cosmétique apaisant, purifiant, décongestionnant et tonifiant cutané, entre dans la composition de parfum, de crème, de produit lavant. Elle convient aux peaux à problèmes, abîmées, irritées, dévitalisées et ternes.

.

Son usage culinaire :

  • Les violettes pouvaient garnir les salades, colorer et parfumer les desserts et les boissons. Cette coutume a survécu notamment dans les violettes confites qui ornent nos gâteaux.
  • On peut également récolter les sommités fleuries pour confectionner un sirop de violette.

.

Astéroïdes :

J'ai répertorié 3 astéroïdes faisant référence à la violette :

557 Violetta

1076 Viola

509 Iolanda, dont l'étymologie provient du latin viola, violette.

calculez vos astéroïdes en fonction de votre date de naissance ici.

Fermer Fermer

Publié le 13/03/2017 13:30  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Thème de l'année 2017  -  par Isabelle

2017 avant d’être une année 1 est une année 10. En effet en considérant les 9 dernières années comme un cycle, 10 devient l'unité supérieure, sorte d’octave supérieure, et non un retour à la case 1, qui  pourrait être vu comme un échec.                                                       

Mais comme pour tout cycle, une transition s’opère. Ainsi toute la première partie de cette année, jusqu’au solstice d'été me parait propice au balayage, nettoyage de tout ce qui entrave le passage vers l’année 1 du cycle supérieur.

Tous les efforts, les actes posés, les intentions vers un renouveau mis en place, principalement l’année dernière, devrait se transformer en réel nouveau départ en 2ème partie d’année, après quelques réajustements.

Anneee_2017_Mars-Neptune.png

Ces réajustements concernent à mon sens toutes les illusions (Neptune) que nous avons entretenues pour atteindre nos objectifs (Mars). Cette conjonction Mars-Neptune au 10ème degré des Poissons est également à 5° d’orbe du Nœud Sud. Ainsi ce ménage réalisé nous permettra, en seconde partie d’année, d’atteindre le NN en vierge dont l’énergie nous pousse au dépassement de nos limites, afin de mieux être au service du plus grand tout.

Selon les différents niveaux de régences du signe de la vierge : Mercure en tant que maitre traditionnel de la vierge a à connecter de nouveaux plans de conscience en nous plus subtils afin de soulever le voile de la Lune (régent ésotérique) y découvrir Cérès (1er astéroïde de la Ceinture principale des astéroïdes entre Mars et Jupiter) afin qu’elle récolte les fruits de ce travail intérieur et qu’il prospère en abondance (Jupiter régent hiérarchique de la vierge)

Le symbole sabian du 10ème degré des Poissons va dans ce sens :

« Un aviateur poursuit son voyage parmi des nuages étendant leur ombre sur le sol.

Dominante : Aptitude à cultiver certaines énergies et certaines facultés qui, en transcendant les contingences naturelles, nous ouvrent la voie des sphères mentales et spirituelles.

Cette étape dans l’évolution de la conscience et de l’activité humaine évoque le fait de parvenir à maitriser »

.

En effet la conjonction Mars-Neptune en Poissons qui met en avant nos leurres, nos illusions, nos doux rêves représentant autant de parts d’ombre en nous, face à une réalité implacable, se présente comme autant de défis individuels, proportionnels au degré d’illusion entretenue intérieurement.

Nos parts d'ombre, mises en avant, se présentent à nous comme autant de poissons des profondeurs remontant à la surface pour être pêchés. Annick de Souzenelle parle de ces poissons intérieurs que nous avons à pêcher, c'est à dire à identifier afin de ne plus les subir comme autant de Leviathan rodant dans nos marécages intérieurs, et qu'ils soient mis au grand jour afin d'être pardonner.

A un autre niveau Neptune est le grand dissolvant cosmique, ainsi en acceptant les défis qui se présentent, c'est-à-dire en lâchant prise face à eux, en pardonnant, on les remet intérieurement à la combustion neptunienne : à l’eau ignée transmutante.  

A ce niveau le signe des poissons n’est plus soumis à la régence traditionnelle de Jupiter mais bien à celle de Neptune, conformément à ce que propose l’astrologie humaniste. Et au niveau de l'âme, de ce plan qui SE vit à travers et par nous, la régence des poissons est assurée par Pluton, le grand Purificateur.

Voyons Pluton dans le thème de l’année :

Anneee_2017_Pluton.png

Le symbole sabian du 17ème degré Capricorne:

« Une femme refoulée se libère en pratiquant le nudisme.

Dominante : Se dégager du joug des inhibitions sociales et avoir confiance en la sagesse du corps.

Se libérer des inhibitions »

Je note qu’à ce même degré sont présents deux astéroïdes : Horus et Aesculapia qui est l’Asclepius romain ou encore Asclepios en grec.

La mythologie de ce demi-dieu nous apprend qu’il est connu pour son grand savoir en médecine issu de l’enseignement de Chiron (dont l’astéroïde cométaire du même nom se retrouve en poisson).

En découvrant « la panacée » (dont l’astéroïde n°2878 est conjoint à Mercure dans le thème de la nouvelle année), ce remède si efficace qui ramène les morts à la Vie, Hadès (ou Puton) voit son royaume se dépeupler et se plaint à Zeus (Jupiter) qui en retour foudroie Asclepios.

Anneee_2017_Mercure.png

Puis se rendant compte par la suite du bien qu’Asclepios avait apporté à l’humanité, Zeus le plaça parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire (la fameuse 13ème constellation venue s’insérer sur le cercle zodiacal, non pas sidéral, moyen, mais réel, astronomique).

Cette constellation débute au 8ème degré du sagittaire pour se terminer au 26ème sagittaire. On y trouve dans le thème de 2017 l’astéroïde Junon et Saturne maître du capricorne.  

Ainsi Saturne lance le défi par sa présence en chaque individu d’ouvrir le champ du connu, de s'ouvrir à de nouveaux paradigmes, à l'image des sciences avant-gardistes.

La mythologie nous apprend que Junon est une des filles de Saturne, symbolise l’union mais également la fécondité lorsqu’elle tient la pomme de grenade. Cette pomme n’est pas sans rappeler la pomme d’or du jardin des hespéridés. Junon à ce niveau est la semeuse de graine, celle qui réunit par la force de son âme et ne disperse plus en discorde (Eris)

Eris que l’on retrouve en bélier conjoint Cérès (la récolte des moissons) conjoint Uranus.

Anneee_2017_Uranus_Eris_Ceeres.png

C'est bien de transformation (Uranus), dont il est question. Même si dans un premier temps, elle peut demander de sortir des trahisons (Satellites d'Uranus), disputes et autres discordes (Eris), ce afin de toucher la force de l'âme (Panacée), c'est à dire le Soi dicté par la bienveillance unificatrice (Junon) qui pousse à l'ouverture des limites intérieures (saturne), afin de se libérer de nos inhibitions. 

.

A mon sens, cette année 2017, comme départ d’un nouveau cycle, prépare, entre autre, l’unique conjonction géocentrique Saturne-Pluton de janvier 2020 en Capricorne, correspondant à la traditionnellement unique conjonction héliocentrique, qui se fera au 23ème degré capricorne.

Ce qui importe, à mon sens, c’est la façon dont chaque individu va répondre aux défis planétaires actuels. C’est la qualité de chaque réponse individuelle à ces défis, de chaque préparation personnelle qui fera du cycle futur un véritable nouveau départ. Soit un couronnement de réalisation sociale, soit une destruction d’un vieux système obsolète.  

Ce n’est pas le symbole Sabian du 23ème degré qui me contredira :

« Un soldat reçoit deux distinctions pour sa bravoure au combat.

 Dominante: La récompense offerte par la société pour nous être acquitté de notre responsabilité individuelle.

Ce symbole traduit un mouvement d’échanges constant entre la société et la personne individuelle.  

Degré de récompense. » p274 Symbole Sabian – Dane Rudhyar

                                               

Cette année est donc le bon moment pour

  • Commencer une introspection :
  • Evacuer nos leurres, nos mal-entendus, nos besoins de contrôle.
  • Pousser nos limites intérieures en comprenant et acceptant nos ombres intérieures (pensées et émotions cycliques).
  • Rectifier le tir de nos actes sur la base de nouvelles pensées plus harmonieuses.

Afin qu'en seconde partie d'année de :

  • Connecter une nouvelle conscience pour qu'elle vienne s'incarner dans la matière : Faire le lien entre spiritualité et vécu quotidien.
  • Incarner nos idéaux : avoir le courage de leur mise en application.
  • Mettre en place de nouveaux objectifs réalisables dans les 3 prochaines années, en prenant soin d'avoir intégré les leçons des récents défis.

.

Bonne année à tous

.

I.C.

Lire la suite Lire la suite

2017 avant d’être une année 1 est une année 10. En effet en considérant les 9 dernières années comme un cycle, 10 devient l'unité supérieure, sorte d’octave supérieure, et non un retour à la case 1, qui  pourrait être vu comme un échec.                                                       

Mais comme pour tout cycle, une transition s’opère. Ainsi toute la première partie de cette année, jusqu’au solstice d'été me parait propice au balayage, nettoyage de tout ce qui entrave le passage vers l’année 1 du cycle supérieur.

Tous les efforts, les actes posés, les intentions vers un renouveau mis en place, principalement l’année dernière, devrait se transformer en réel nouveau départ en 2ème partie d’année, après quelques réajustements.

Anneee_2017_Mars-Neptune.png

Ces réajustements concernent à mon sens toutes les illusions (Neptune) que nous avons entretenues pour atteindre nos objectifs (Mars). Cette conjonction Mars-Neptune au 10ème degré des Poissons est également à 5° d’orbe du Nœud Sud. Ainsi ce ménage réalisé nous permettra, en seconde partie d’année, d’atteindre le NN en vierge dont l’énergie nous pousse au dépassement de nos limites, afin de mieux être au service du plus grand tout.

Selon les différents niveaux de régences du signe de la vierge : Mercure en tant que maitre traditionnel de la vierge a à connecter de nouveaux plans de conscience en nous plus subtils afin de soulever le voile de la Lune (régent ésotérique) y découvrir Cérès (1er astéroïde de la Ceinture principale des astéroïdes entre Mars et Jupiter) afin qu’elle récolte les fruits de ce travail intérieur et qu’il prospère en abondance (Jupiter régent hiérarchique de la vierge)

Le symbole sabian du 10ème degré des Poissons va dans ce sens :

« Un aviateur poursuit son voyage parmi des nuages étendant leur ombre sur le sol.

Dominante : Aptitude à cultiver certaines énergies et certaines facultés qui, en transcendant les contingences naturelles, nous ouvrent la voie des sphères mentales et spirituelles.

Cette étape dans l’évolution de la conscience et de l’activité humaine évoque le fait de parvenir à maitriser »

.

En effet la conjonction Mars-Neptune en Poissons qui met en avant nos leurres, nos illusions, nos doux rêves représentant autant de parts d’ombre en nous, face à une réalité implacable, se présente comme autant de défis individuels, proportionnels au degré d’illusion entretenue intérieurement.

Nos parts d'ombre, mises en avant, se présentent à nous comme autant de poissons des profondeurs remontant à la surface pour être pêchés. Annick de Souzenelle parle de ces poissons intérieurs que nous avons à pêcher, c'est à dire à identifier afin de ne plus les subir comme autant de Leviathan rodant dans nos marécages intérieurs, et qu'ils soient mis au grand jour afin d'être pardonner.

A un autre niveau Neptune est le grand dissolvant cosmique, ainsi en acceptant les défis qui se présentent, c'est-à-dire en lâchant prise face à eux, en pardonnant, on les remet intérieurement à la combustion neptunienne : à l’eau ignée transmutante.  

A ce niveau le signe des poissons n’est plus soumis à la régence traditionnelle de Jupiter mais bien à celle de Neptune, conformément à ce que propose l’astrologie humaniste. Et au niveau de l'âme, de ce plan qui SE vit à travers et par nous, la régence des poissons est assurée par Pluton, le grand Purificateur.

Voyons Pluton dans le thème de l’année :

Anneee_2017_Pluton.png

Le symbole sabian du 17ème degré Capricorne:

« Une femme refoulée se libère en pratiquant le nudisme.

Dominante : Se dégager du joug des inhibitions sociales et avoir confiance en la sagesse du corps.

Se libérer des inhibitions »

Je note qu’à ce même degré sont présents deux astéroïdes : Horus et Aesculapia qui est l’Asclepius romain ou encore Asclepios en grec.

La mythologie de ce demi-dieu nous apprend qu’il est connu pour son grand savoir en médecine issu de l’enseignement de Chiron (dont l’astéroïde cométaire du même nom se retrouve en poisson).

En découvrant « la panacée » (dont l’astéroïde n°2878 est conjoint à Mercure dans le thème de la nouvelle année), ce remède si efficace qui ramène les morts à la Vie, Hadès (ou Puton) voit son royaume se dépeupler et se plaint à Zeus (Jupiter) qui en retour foudroie Asclepios.

Anneee_2017_Mercure.png

Puis se rendant compte par la suite du bien qu’Asclepios avait apporté à l’humanité, Zeus le plaça parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire (la fameuse 13ème constellation venue s’insérer sur le cercle zodiacal, non pas sidéral, moyen, mais réel, astronomique).

Cette constellation débute au 8ème degré du sagittaire pour se terminer au 26ème sagittaire. On y trouve dans le thème de 2017 l’astéroïde Junon et Saturne maître du capricorne.  

Ainsi Saturne lance le défi par sa présence en chaque individu d’ouvrir le champ du connu, de s'ouvrir à de nouveaux paradigmes, à l'image des sciences avant-gardistes.

La mythologie nous apprend que Junon est une des filles de Saturne, symbolise l’union mais également la fécondité lorsqu’elle tient la pomme de grenade. Cette pomme n’est pas sans rappeler la pomme d’or du jardin des hespéridés. Junon à ce niveau est la semeuse de graine, celle qui réunit par la force de son âme et ne disperse plus en discorde (Eris)

Eris que l’on retrouve en bélier conjoint Cérès (la récolte des moissons) conjoint Uranus.

Anneee_2017_Uranus_Eris_Ceeres.png

C'est bien de transformation (Uranus), dont il est question. Même si dans un premier temps, elle peut demander de sortir des trahisons (Satellites d'Uranus), disputes et autres discordes (Eris), ce afin de toucher la force de l'âme (Panacée), c'est à dire le Soi dicté par la bienveillance unificatrice (Junon) qui pousse à l'ouverture des limites intérieures (saturne), afin de se libérer de nos inhibitions. 

.

A mon sens, cette année 2017, comme départ d’un nouveau cycle, prépare, entre autre, l’unique conjonction géocentrique Saturne-Pluton de janvier 2020 en Capricorne, correspondant à la traditionnellement unique conjonction héliocentrique, qui se fera au 23ème degré capricorne.

Ce qui importe, à mon sens, c’est la façon dont chaque individu va répondre aux défis planétaires actuels. C’est la qualité de chaque réponse individuelle à ces défis, de chaque préparation personnelle qui fera du cycle futur un véritable nouveau départ. Soit un couronnement de réalisation sociale, soit une destruction d’un vieux système obsolète.  

Ce n’est pas le symbole Sabian du 23ème degré qui me contredira :

« Un soldat reçoit deux distinctions pour sa bravoure au combat.

 Dominante: La récompense offerte par la société pour nous être acquitté de notre responsabilité individuelle.

Ce symbole traduit un mouvement d’échanges constant entre la société et la personne individuelle.  

Degré de récompense. » p274 Symbole Sabian – Dane Rudhyar

                                               

Cette année est donc le bon moment pour

  • Commencer une introspection :
  • Evacuer nos leurres, nos mal-entendus, nos besoins de contrôle.
  • Pousser nos limites intérieures en comprenant et acceptant nos ombres intérieures (pensées et émotions cycliques).
  • Rectifier le tir de nos actes sur la base de nouvelles pensées plus harmonieuses.

Afin qu'en seconde partie d'année de :

  • Connecter une nouvelle conscience pour qu'elle vienne s'incarner dans la matière : Faire le lien entre spiritualité et vécu quotidien.
  • Incarner nos idéaux : avoir le courage de leur mise en application.
  • Mettre en place de nouveaux objectifs réalisables dans les 3 prochaines années, en prenant soin d'avoir intégré les leçons des récents défis.

.

Bonne année à tous

.

I.C.

Fermer Fermer

Publié le 14/01/2017 10:35  - 1 commentaire - 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

 3589 visiteurs

 1 visiteur en ligne