En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Logo_uni.png

Blog - Thèmes évènementiels

Thèmes évènementiels

Entrée d'Uranus en Taureau en héliocentrique  -  par admin

Uranus_en_Taureau.png

Après 7 années passées dans le signe du bélier, la planète de la transformation (Uranus) passe aujourd’hui en héliocentrique, lundi 3 septembre 2018, jour de la rentrée scolaire en France, dans le signe tropical du Taureau.

En entrant en bélier, Uranus démarrait un nouveau cycle de 84 ans soit 12 x 7 ans.

Dans ce premier signe, la planète se trouvait dans « sa » maitrise dite hiérarchique en astrologie ésotérique d’A. Bailey

Pour rappel chaque signe possède 3 niveaux de maitrises : le premier dit classique ou orthodoxe, le second dit ésotérique et le troisième dit hiérarchique ; ce que personnellement j’interprète comme étant respectivement les maitrises : exotérique – ésotérique et spirituelle. 

A mon sens, chaque niveau de maitrise révèle une particularité spécifique de chaque signe du zodiaque (exotérique, ésotérique, spirituelle), en résonance avec les capacités individuelles de l’Être humain

Pour le bélier :

Maitrise exotérique : Mars :

La capacité d’agir, tout azimut (réaction – pulsion) de ce signe de feu premier.

Maitrise ésotérique : Mercure :

La capacité de remettre en question la réaction en connectant les différents plans intérieurs. 

Maitrise spirituelle : Uranus :

La capacité de canaliser la pulsion, la réaction en la transformant en acte créatif répondant aux besoins du moment.

Uranus a lancé le défi pendant ces 7 dernières années (ou première ce sont nouveau cycle) de transformer la puissance de l’impact des actes posés par l’Homme sur Terre.  Les prises de conscience sur la nécessité d’agir autrement n’est plus a démontrer au niveau écologique par exemple. (Certain parle d’échec à cette heure)

En tant que maitrise spirituelle, Uranus a soulevé la nécessité de transformer les actes réactifs et pulsionnels du signe du bélier pour questionner sur la capacité individuelle à les remettre en question face aux réponses extérieures.

Il s’agissait durant ces 7 dernières années de canaliser les actes, en découvrant ce qui les motive (Vénus). Pour ce faire c’est Mercure (maitrise ésotérique ou intérieur), le messager, l’ascenseur intérieur, qui a été testé durant cette période.

Il s’agissait donc d’une introspection, d’une remise en question de sa capacité individuelle à répondre au défi « agir autrement » afin d’adapter nos actes à des valeurs nouvelles.

Ce qui rejoint ce que Dane Rudhyar affirme dans son livre triptyque astrologique où il associe le signe du bélier au don de l’adaptabilité.

Uranus, durant les 7 dernières années, est venu lancer le défi d’intégrer en chacun des êtres humain le don d’adaptabilité.

C’est maintenant au signe tropical du taureau d’être défié par le pouvoir transformateur uranien.

Maitrise exotérique du taureau : Vénus :

La capacité d’attirer à Soi : les possessions

Maitrise ésotérique et spirituelle du taureau : Vulcain :

La capacité de rayonner la Lumière.

Durant les 7 dernières années, Uranus a mis en exergue ce qui motivait les actes, soit Vénus, le grand attracteur à la base de tout désir, souhait.

C’est donc cette motivation qu’Uranus va venir titiller pendant les 7 prochaines années.

Si la conscience de l’Être humain reste invariablement projetée sur des besoins égocentriques de possession, de mauvais moments sont prévisibles (banqueroute et dépossession de toute sorte…). Uranus va lancer le défi du détachement, pour reprendre le don que Dane Rudhyar associe au signe du Taureau.

Tous les domaines seront visités : matériel, psycho-émotionnel et même spirituel afin de tester l’Homme sur sa capacité d’adaptation nouvellement acquise et de remettre en question l’objet de ses possessions (ce qui l’identifie sur terre)

Ainsi fort du don d’adaptabilité, acquis en Bélier, l’Être humain acquerra celui du détachement.

Car derrière toutes ces motivations égocentriques se cachent une lumière attractive particulière qui est le véritable objet d’identification de ce signe….

A. Bailey qualifie Vénus de petit Soleil. Pour certains, Vulcain est le jumeau du soleil voire son champ aurique.

Mais de quel soleil s’agit-il ?

Si Vulcain fait référence dans la mythologie romaine au dieu des forges et du feu, véritable alchimiste transmutateur de matériau, alors le Soleil est l’Aur que recherche tout alchimiste.

Si en Taureau, après la maitrise exotérique Vénus, se trouve cet astre hypothétique nommé Vulcain en maitrise ésotérique et spirituelle, ce signe prend une dimension initiatique toute nouvelle : cette même dimension que l’on retrouve chez les alchimistes à savoir : la transmutation du vil métal en Or, ou dit autrement : la transmutation des corps (vil métal) en Lumière (Aur).

L’astéroïde Apollonie (nom des villes où se trouvaient les temples d’Apollon, le Dieu Solaire) est conjoint à Uranus pour l’occasion. Peut-être est-ce pour nous spécifier le lieu du temple solaire : la terre du taureau, la terre glaise qui façonna l’Adam premier, soit l’Être humain. 

J’aime à penser que le Soleil central du thème héliocentrique devient pour un temps Vulcain, cette dimension alchimique du soleil, conférant ainsi une envergure différente à Uranus : De simple transformateur il devient ici transmutateur ;  transmutant nos vils possessions (matérielles, émotionnelles, mentales) en richesses intérieures que chaque être humain est porteur afin de les rayonner, tel un soleil.

C’est à mon sens le défi des 7 prochaines années : le rayonnement d’une nouvelle conscience humaine et la création d’un monde que Pierre Rabi qualifie de « sobriété heureuse » où les mots croissances et décroissances n’auront plus leur place… mais à quel prix ? Par quels sombres événements devrons-nous passer collectivement ou individuellement pour se détacher ?

Venus et Mars sont en verseau dans le thème héliocentrique. Ils symbolisent la capacité de l’être humain à développer ses actes (mars) sur la base de valeurs (vénus) altruistes afin de vivre sur terre le compagnonnage (verseau), l’amitié sur la base de bienveillance et non plus d’acquis extérieurs  faisant sa richesse.

En sommes-nous capables ?  Alors que la grande conjonction Saturne-Pluton de janvier 2020 approche ?

Car elle ne manquera pas de venir tester notre identification matérielle, financière…

Bonne rentrée

Uranus_en_Taureau.png

Après 7 années passées dans le signe du bélier, la planète de la transformation (Uranus) passe aujourd’hui en héliocentrique, lundi 3 septembre 2018, jour de la rentrée scolaire en France, dans le signe tropical du Taureau.

En entrant en bélier, Uranus démarrait un nouveau cycle de 84 ans soit 12 x 7 ans.

Dans ce premier signe, la planète se trouvait dans « sa » maitrise dite hiérarchique en astrologie ésotérique d’A. Bailey

Pour rappel chaque signe possède 3 niveaux de maitrises : le premier dit classique ou orthodoxe, le second dit ésotérique et le troisième dit hiérarchique ; ce que personnellement j’interprète comme étant respectivement les maitrises : exotérique – ésotérique et spirituelle. 

A mon sens, chaque niveau de maitrise révèle une particularité spécifique de chaque signe du zodiaque (exotérique, ésotérique, spirituelle), en résonance avec les capacités individuelles de l’Être humain

Pour le bélier :

Maitrise exotérique : Mars :

La capacité d’agir, tout azimut (réaction – pulsion) de ce signe de feu premier.

Maitrise ésotérique : Mercure :

La capacité de remettre en question la réaction en connectant les différents plans intérieurs. 

Maitrise spirituelle : Uranus :

La capacité de canaliser la pulsion, la réaction en la transformant en acte créatif répondant aux besoins du moment.

Uranus a lancé le défi pendant ces 7 dernières années (ou première ce sont nouveau cycle) de transformer la puissance de l’impact des actes posés par l’Homme sur Terre.  Les prises de conscience sur la nécessité d’agir autrement n’est plus a démontrer au niveau écologique par exemple. (Certain parle d’échec à cette heure)

En tant que maitrise spirituelle, Uranus a soulevé la nécessité de transformer les actes réactifs et pulsionnels du signe du bélier pour questionner sur la capacité individuelle à les remettre en question face aux réponses extérieures.

Il s’agissait durant ces 7 dernières années de canaliser les actes, en découvrant ce qui les motive (Vénus). Pour ce faire c’est Mercure (maitrise ésotérique ou intérieur), le messager, l’ascenseur intérieur, qui a été testé durant cette période.

Il s’agissait donc d’une introspection, d’une remise en question de sa capacité individuelle à répondre au défi « agir autrement » afin d’adapter nos actes à des valeurs nouvelles.

Ce qui rejoint ce que Dane Rudhyar affirme dans son livre triptyque astrologique où il associe le signe du bélier au don de l’adaptabilité.

Uranus, durant les 7 dernières années, est venu lancer le défi d’intégrer en chacun des êtres humain le don d’adaptabilité.

C’est maintenant au signe tropical du taureau d’être défié par le pouvoir transformateur uranien.

Maitrise exotérique du taureau : Vénus :

La capacité d’attirer à Soi : les possessions

Maitrise ésotérique et spirituelle du taureau : Vulcain :

La capacité de rayonner la Lumière.

Durant les 7 dernières années, Uranus a mis en exergue ce qui motivait les actes, soit Vénus, le grand attracteur à la base de tout désir, souhait.

C’est donc cette motivation qu’Uranus va venir titiller pendant les 7 prochaines années.

Si la conscience de l’Être humain reste invariablement projetée sur des besoins égocentriques de possession, de mauvais moments sont prévisibles (banqueroute et dépossession de toute sorte…). Uranus va lancer le défi du détachement, pour reprendre le don que Dane Rudhyar associe au signe du Taureau.

Tous les domaines seront visités : matériel, psycho-émotionnel et même spirituel afin de tester l’Homme sur sa capacité d’adaptation nouvellement acquise et de remettre en question l’objet de ses possessions (ce qui l’identifie sur terre)

Ainsi fort du don d’adaptabilité, acquis en Bélier, l’Être humain acquerra celui du détachement.

Car derrière toutes ces motivations égocentriques se cachent une lumière attractive particulière qui est le véritable objet d’identification de ce signe….

A. Bailey qualifie Vénus de petit Soleil. Pour certains, Vulcain est le jumeau du soleil voire son champ aurique.

Mais de quel soleil s’agit-il ?

Si Vulcain fait référence dans la mythologie romaine au dieu des forges et du feu, véritable alchimiste transmutateur de matériau, alors le Soleil est l’Aur que recherche tout alchimiste.

Si en Taureau, après la maitrise exotérique Vénus, se trouve cet astre hypothétique nommé Vulcain en maitrise ésotérique et spirituelle, ce signe prend une dimension initiatique toute nouvelle : cette même dimension que l’on retrouve chez les alchimistes à savoir : la transmutation du vil métal en Or, ou dit autrement : la transmutation des corps (vil métal) en Lumière (Aur).

L’astéroïde Apollonie (nom des villes où se trouvaient les temples d’Apollon, le Dieu Solaire) est conjoint à Uranus pour l’occasion. Peut-être est-ce pour nous spécifier le lieu du temple solaire : la terre du taureau, la terre glaise qui façonna l’Adam premier, soit l’Être humain. 

J’aime à penser que le Soleil central du thème héliocentrique devient pour un temps Vulcain, cette dimension alchimique du soleil, conférant ainsi une envergure différente à Uranus : De simple transformateur il devient ici transmutateur ;  transmutant nos vils possessions (matérielles, émotionnelles, mentales) en richesses intérieures que chaque être humain est porteur afin de les rayonner, tel un soleil.

C’est à mon sens le défi des 7 prochaines années : le rayonnement d’une nouvelle conscience humaine et la création d’un monde que Pierre Rabi qualifie de « sobriété heureuse » où les mots croissances et décroissances n’auront plus leur place… mais à quel prix ? Par quels sombres événements devrons-nous passer collectivement ou individuellement pour se détacher ?

Venus et Mars sont en verseau dans le thème héliocentrique. Ils symbolisent la capacité de l’être humain à développer ses actes (mars) sur la base de valeurs (vénus) altruistes afin de vivre sur terre le compagnonnage (verseau), l’amitié sur la base de bienveillance et non plus d’acquis extérieurs  faisant sa richesse.

En sommes-nous capables ?  Alors que la grande conjonction Saturne-Pluton de janvier 2020 approche ?

Car elle ne manquera pas de venir tester notre identification matérielle, financière…

Bonne rentrée

Fermer Fermer

Publié le 04/09/2018 13:53   | Tous les billets
Rubriques
Derniers billets
Derniers commentaires
Calendrier du blog
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

 17491 visiteurs

 5 visiteurs en ligne